dimanche 1 avril 2007

Wim Mertens



Dans la grande famille des compositeurs minimalistes, je demande le Flamand Wim Mertens

Surtout connu hors de Belgique pour avoir composé la bande originale du film « The Belly of an Architect » de Peter Greenaway. Une de ses compositions, « Struggle for pleasure », toute en boucles de piano et saxophones stridents, rappellera peut-être quelques vagues souvenirs aux téléphages puisqu’elle a connu sa petite heure de gloire en l’an de grâce 1996 avec les pubs SNCF (TGV) et Proximus

Ce qui sépare le plus clairement Wim Mertens de toute la clique minimaliste, c’est l’idée saugrenue qui lui est venue en 1986 d’enregistrer des disques piano + voix où il joue et chante lui-même. Cette mise en danger du compositeur, assez inhabituelle pour une activité qui préfère en général l’ombre à la lumière, semble d’autant plus saugrenue que sa voix de fausset a de quoi décontenancer et provoque même chez certains une réaction de rejet immédiat. De plus, une ombre plane toujours sur les musiciens qui se lancent dans la musique néo-tonale au piano, celle du redoutable Richard Claydermann dont le nom tombe comme un couperet lorsque vous voulez faire découvrir ce genre de musique à d’autres. Ne vous laissez pas abuser. D’abord, Wim Mertens n’arbore pas un sourire dentifrice quand il joue. Ensuite, aucune batterie synthétique ne vient s’incruster ici pour voir si Adeline n’y serait pas en bal(l)ade et, surtout, il n’a jamais employé la bande à Dorothée pour écrire et arranger ses partitions. Son chef-d’œuvre à mon avis dans le genre piano-voix est Stratégie de la rupture sorti en 1991, mais on peut aussi citer les albums A Man of no fortune, and with a name to come, et un live enregistré au Portugal Epic that never was, tous sur le label Les disques du crépuscule.

Glenn Branca figure de l’underground new-yorkais proche de Sonic Youth, parfois considéré comme l’inventeur de la symphonie pour guitares électriques collaboré pour la musique du film « The Belly of an Architect ». Sa technique : il élève des murs soniques verticaux qui évoluent par vagues ou écrit des compositions minimalistes de type no-wave, par exemple sur "The ascension-Structure". Mertens est pour certains le plus obscur et le plus doué des minimalistes, plus grand encore que Reich ou Glass. Il a tout compris du minimalisme - d’ailleurs, le minimalisme, c’est lui, tout simplement… Pour moi, c’est un musicien génial dont j’adore certains morceaux mais pas toute l’œuvre…

Ici "Struggle For Pleasure": alors bloggeur vire tes lunettes, cale toi où tu veux, monte le son et... écoute...


Quand j'sré grande j'veux faire ça comme métier!! Jouer Struggle for pleasure toute ma life !!
J'ai bien essayé à la bombarde mais j'ai l'air trop con, manque les bagpipes et là ça deviendrait une fake imitation d'Amazing Grace...

8 commentaires:

pauline a dit…

slt, je cherche les partition de struggle for pleasure donc voila si tu les a et que tu veux bien me l ai envoyè voici mon adresse: f_pauline@hotmail.com
merci.

Sijavéssu a dit…

je ne l'ai pas en main là, mais je vais te la chercher... dès (si) sue je la trouve je te l'envoie...

Anonyme a dit…

coucou =O moi aussi il me faudrai la partition se serait trop gentil de me l'envoyer par e-mail =) i-l0ve-y0u-baby@hotmail.fr

Anonyme a dit…

ah aufait... les "o" sont des zero ;-)

Anonyme a dit…

Salut! Je cherche moi aussi la partition de de Wim Mertens "Struggle for pleasure". Si tu l'as ce serait super gentil de me l'envoyer à pitou_182@hotmail.com
Merci d'avance!

Aldric a dit…

Bonjour, je cherche aussi la partition de Wim Mertens "Struggle for pleasure". Si jamais tu l'as trouve, ou tu l'as déja est-ce-que tu pourrais me l'envoyé à cette adresse: aldof@hotmail.fr
Merci beaucoup.

Anonyme a dit…

moi aussi, je les cherche depuis des mois !
si vous pouviez me les envoyer à l'adresse suivante :
x-camiille-xx@live.fr

Anonyme a dit…

Moi aussi je la chercher!! S'il te plait, s'il vous plait, vous pouvez me l'envoyer? thediplomat@hotmail.fr

Merci beaucoup!