mardi 30 décembre 2008

Bêtisier Mix



Il est de "coutume" dans les programmes TV de mettre en chaque fin d'année les bêtisiers glanés de ci de là...
Eh bien voici ma sélection perso...

Ma préférée


Parce qu'un bêtisier sans parler du kékéboy, ça serait un ciel sans nuages...
pour les gourmands que vous êtes, une petite "kékéboyade": « Je n'avais trouvé que cette excuse pour ne pas montrer aux Niçois et aux Niçoises mon désarroi face aux manœuvres épouvantables que certains avaient ourdi pour me barrer la route. » Patrick ALLEMAND, Premier Secrétaire Fédéral du Parti Socialiste 06, expliquant pourquoi il avait donné une fausse raison – le cumul des mandats – pour justifier son retrait dans la course à l'investiture socialiste pour les élections municipales de 2001, paru dans le Nice Matin 10 septembre 2004... C'est marrant, 4 ans après le faux problème du cumul est toujours d'actualité, mais ne sert plus pour le faire démissionner d'aucun mandat...
Pour illustrer, rien à faire, entre les Moot-Moot, La Minute du Peuple et Samantha Oups, c'est une fois de plus cette dernière que je choisis, je les trouve si proches ces deux là :)

Samantha Kéké



Chats



Roumanoff

jeudi 25 décembre 2008

We wish U...


"Quand le gros maigrit, le maigre meurt..." proverbe africain...

Malgré une crise qui touche quand même de nombreux foyers, Noël reste une fête que chacun tente, à sa façon, avec ses moyens, de rendre aussi belle, aussi féerique et conviviale que possible... petit moment privilégié où les hommes s'offrent leur générosité en espérant, ou pas, celle de leurs proches...
Au delà du coté cradement commercial qu'a pris cette manifestation, Noël, pour moi c'est avant tout et surtout de la magie, une brèche dans le temps où tout devient possible...
Alors, je vous souhaite @ tous un Joyeux Noël !!!!
Un p'tit clip plein de vitalité


Un autre plein de nostalgie

mardi 23 décembre 2008

Blog comateux...





Je sais, je sais...
Les orages à répétition ont eu raison de mon alim, pourtant bien vaillante et de ma carte ethernet... ce n'est pourtant pas faute de faire gaffe hein... peut-être devrais-je ne plus faire gaffe justement...?
Le fait est que mon PC a été temporairement indisponible et par conséquent toutes mes activités sur la dite machine...
Et Noêl, oblige, petite coupure familiale, je n'ai matériellement pas le temps de finir les posts en attente... notamment sur le ciné et sur quelques book dont je voudrais parler... ce sera pour la semaine prochaine...
Donc, patience... Comme on dit, la lumière est au bout du tunel...
En attendant, une petite devinette ? Comme d'hab, ceux qui savent gardent la réponse pour eux...
Quelle est la fréquence des rapports sexuels chez l'homme? (tous âges confondus, je précise...)



Et pour mettre un peu de couleur dans ce post somme toute infiniment pauvre, un petit clip bien sympa que j'aime vraiment beaucoup (merci PtiLu)...



mardi 16 décembre 2008

En tracts musicaux... 3


Et le dernier c'est... Britney Spears... voui !!
On a entendu tout et... bah... tout sur cette pauvre Britney durant ces dernières années... pas particulièrement fan ni du genre ni de la nana, je ne peux m'empêcher de me dire que la traversée de son désert a du être méchamment violente... pas de quoi devenir fan non plus hein... non ce titre est tout simplement la matérialisation du bug qui cohabite avec ma raison depuis toujours... c'est mon coté ultra populaire et pourée mais j'adore !! mouarf !!
Bon je passerai très vite sur le clip ultra méerdique, la miss a récupéré ses formes (enfin elle en a perdu plus exactement) donc welcome back la nudité... ça rien à faire ça me gave prodigieusement !! Surtout qu'elle est suffisamment mignone pour ne pas avoir besoin de genre d'artifices à la noix... mais bon... ça fait vendre... pis elle doit penser qu'elle est provoc' en faisant ça... mouarf mouarf, je me gausse...
La zik par contre, ça pulse, ça bouge, ça réveille, la mélodie me plait, la voix aussi, c'est simple mais efficace et j'aime... faut pas chercher plus loin...

En tracts musicaux... 2


Le deuxième morceau c'est le dernier titre de Zaho, frangine ou cousine de rap de Diam's mais dans un style un chouia différent...
Là aussi, une chanson très populaire, une mélodie beurk beurk beurk et pourtant...
Dans la voix de Zaho, je retrouve des intonations de la grande Tina Turner, si, si !! Et puis j'aime beaucoup les variations vocales qui sont assez réussies... coté paroles, idem c'est pas le top, sauf que c'est une chanson dédiée à l'Algérie que la miss a du quitter précipitamment... donc forcément, ça fait un petit quelque chose aux tripes... en tous cas moi... pour les amoureux de la langue algérienne voilà le refrain (les autres no panique y a la trad):

Kif’n’dir, kif’n’dir, kif’n’dir, kif’n’dir
shkite l bereh f lile ana
Kif’n’dir, kif’n’dir
****************
Que dois-je faire, X3
Je me suis plaint hier, la nuit,
Que dois-je faire, que dois-je faire ?

Coté clip là il y a de très belles performances artistiques... les jeux d'ombres et sombres, d'eau sous diverses formes et certaines prises très originales valent vraiment le coup...



En tracts musicaux...

Avant de vous parler de Cadence, j'ai eu envie de vous faire part de mes impressions sur certaines zik du moment... Pourquoi? parce que je ne cesse de m'épater quand il s'agit de mes propres gouts musicaux, qui il faut le reconnaitre sont très... hmmm... merdiques !!!! Mais j'assume !!

Le premier titre, c'est Go Go Go du groupe La Casa...
Quelle ne fut pas ma surprise quand des amis m'ont dit "ça ressemble tellement à Cali que j'ai cru que c'était lui qui chantait"... alors là, mes neurones sont allés direct à la case jcaptekeudlà sans passer par la case départ... Mon PtiLu si tu lis ce post, je pense que tu abonderas, toi qui aimes tant Cali... :))
Bon, perso j'ai trouvé aucune ressemblance, ni de près ni de loin et en plus Cali je m'en tamponne... Qu'est-ce qui a bien pu m'attirer dans cette chanson? Moi, ça me rappelle les Negresses Vertes version bas de gamme... et puis j'ai beaucoup aimé les passages à l'harmonica puis à la trompette ensuite... sinon la mélodie en elle même n'a vraiment rien de jouissif... les paroles je zappe direct... le clip, ils ont ciblé sur l'utra minimalisme, pourquoi pas, ça se défend de ce coté là... donc voilà, je vous laisse écouter...

vendredi 12 décembre 2008

Des Ô, des mots, des shows... des Orlando !!



Découvrez Celldweller!


Y avait le popa Claudio... la moman jamais bien loin en soutien... et now y a le fiston Ugo...
Dans la série des blogs sympa qui valent le détour, gageons que ce nouveau venu relèvera le défi avec brio et que chaque visite sera un vrai plaisir... j'en suis sure !! Entre mon p'tit Schangels et lui, ça va pulser coté neurones, c'est sur !!

VIP or not, c'est ici que ça se passe...


Welcome dans la blogosphère Ugo, j'attends la suite impatiemment...

mercredi 10 décembre 2008

Oh Maux Humanimaux



Découvrez Michael Andrews!




J'ai longtemps naïvement pensé qu'une personne qui avait souffert devenait forcément une personne plus encline au respect de l'autre... à cause de ces blessures souvenir de ce que l'on ne voudrait pas que l'on nous fasse... C'est faux !! En fait, il y a deux sortes d'êtres humains... l'homo-humain et l'humanimal...
Le premier tentera d'utiliser tous les artefacts qu'il trouvera sur son chemin pour emplir la besace de sa vie de bleus qui deviendront sourires, de coups qui le rendront prudent joyeux, de sournois amis qui lui montreront que l'homme est décidément imparfait...
Oui l'Homme est imparfait... il est hier... à peine aujourd'hui et surtout pas demain...
Cet homo-humain va passer sa vie à chercher... une véritable ruée vers son or, sa quête d'un graal pas si légendaire que ça... c'est sur Brocéliande ne lui fera pas de cadeaux, Viviane aura peut-être plus des allures de mannequin pour Olida ou de Jenifer Lopez clonées indéfiniment... mais au détour d'un innatendu, cet humain la, il peut être sur de croiser le chemin de Nimue et de pouvoir continuer avec elle l'aventure de l'évolution, l'épanouissement... même si pour certains la Dame du Lac est chauve avec un drap orange lui entortillant le corps... après tout chacune son Perceval et chacun sa Nimue...
L'important pour cet homo-humain, c'est qu'avec ses blessures, ses croix, ses démons, ses peurs, ses amputations, il devient chevalier ou guerrière, et chevauche la vie pour aller le plus loin possible... ces humains la, regardent le monde, voient leurs autres, vont vers eux, leur apportent, recoivent, échangent, partagent... se mélangent... ces humains la sont rares... en voie de disparition et pourtant toujours pas considérés comme éspèce à protéger... ceux-la... ils s'éteignent dans le silence égoiste et hypocrite des autres...

Les autres c'est l'humanimal qui s'enracine dans sa mémoire sélective et obstinée pour y établir sa petite production personnelle... tout y passe !! ça va du pavot rigolo fait maison, quelques logorrhées verbales apprises par cœur tout droit sorties du dernier Coelho en guise de cannabis canapés intello-dinatoire... Puis en bon petit Sims qu'il est, il va créer sa "communauté"... les potes !! pléthore de potes !! parce que plus on est (2) fou plus on s'éclatera à confondre la mappemonde sur le bureau avec une boule à facette de Patrick Hernandez... bah oui on est born to be alive quand même, faut pas l'oublier... celui la il va se regarder du haut de son infinitésimal condition... et il va en passer du temps à se reluquer le nombril, même pas percé... il va pleurer dessus, sur le morceau qu'il avait à la naissance et que ces criminels de chirurgiens lui ont volé... dès la naissance, tout était joué !! son cordon désséché qui ne laisserait pas passer un micron de sève, il va passer sa vie à le chercher voire le reconstruire, pour les plus motivés... Ces humains là, se fichent des cicatrices de leurs eux-mêmes... elles ne sont jamais "pires", jamais "plus", jamais... en fait, elles ne se voient presque même pas !! alors le bon samaritain humanimal bah il va même se dévouer pour en faire de nouvelles !! des vraies... des qui se voient... qui se sentent, avec le son, l'odeur, la sensation et surtout... le temps !! des indé-débiles !! Parce qu'ils sont passés maitre ES en cicatrices, parce que personne ne peut leur en remontrer à ces guerrieros de la balafre affective, ils les connaissent toutes !! Tatouages à l'encre de sang de la tête aux pieds pour ces cartes routières, avec dénivellations s'il vous plait !! Help Angels c'est pas leur devise, eux ils sont trop occupés à faire payer les contentieux de leurs déceptions aux SDF encore plus déchiquetés qu'eux, en se vautrant dans le prurit de leurs désillusions...
Oui, l'humain est imparfait... et c'est pas prêt de changer...

dimanche 7 décembre 2008

Elia Suleiman





Elia dans Intervention Divine

Ce réalisateur n'a pas une grande expérience en terme de productions à proprement parler... mais ça n'empêche pas son génie, loin s'en faut !! ce n'est pas la quantité... bla bla bla...
Avoir vécu à New-York pendant plusieurs années ne lui a pas fait oublier ses origines, c'est peut-être même ce passage par Big Apple qui a exacerbé son sens de l'humour si particulier... auto-dérision, corrosif jusqu'à la pointe du détail, ironique voire sardonique voilà les ingrédients de ses deux longs métrages Intervention Divine (en sélection officielle à Cannes 2002, dont il remporte le prix du jury) et Chronique d'un disparition primé à Venise en 1996...
Je parlais il y a peu sur ce blog des longueurs difficiles à gérer au cinéma, des silences encore plus durs à négocier... eh bien lui, il réussit le tour de force de mélanger les deux sans que jamais le film ne tombe dans la lassitude... Certes, il n'y a peut-être pas de poésie éclabousante comme chez Angelopoulos, mais il y a tout le reste... resultat, la magie est au rendez-vous... Je me souviens avoir beaucoup rigolé pendant la projection d'Intevention Divine au Mercury, et bien sur, j'ai été criblée de regards réprobateurs, car n'est pas convenable de rire pendant un film "serieux", surtout si le thème principal est le conflit Israelo-paléstinien... n'empêche que les coincés du luc je leur dis pwet, et je vais pas me priver de rire devant le nombre incalculable de situations burlesques à la Tati ou Keaton, que ce cinéaste ose mettre dans ses films, qu'il agrémente en plus de sa personne, puisqu'il joue dans ses propres ficitons... Mais ce qui fait son originalité, c'est cette faculté à mélanger dans une même scène le drame et l'humour, la gravité et le rire et à les enchainer sur une heure trente au moins... ça c'est du talent brut !!
La caméra est très présente, presque un personnage, avec une qualité irréprochable (pas autant que le cinéma coréen, j'insiste encore et toujours là dessus), sans techniques particulières, pas de chichis, pas d'originalité ni dans le tournage, ni dans les prises, juste un sens inné et massacrant de la dérision...
Il fait partie de ces réalisateurs avec lesquels je pense sincérement qu'il faudra compter. Des réalisateurs à thèmes, à sujets, à messages avec de petits moyens et de grands résultats...



Voilà pourquoi j'apprécie tant ce réalisateur et je trouve bien dommage que la critique ne lui consacre pas plus d'attention... comme toujours il faudra attendre qu'il fasse une dizaine de films, pour qu'il soit reconnu... Et encore, c'est pas gagné, ce genre de cinéma reste en France encore bien trop intimiste, alors qu'il ne devrait pas !! Il n'y a pas que les grosses vannes bien grasses de pseudo humoristes en cours de reconversion pour faire rire... et quand je dis humoristes, je pense à des Dubosc, Elmaleh, Seimoun et bien sur le ch'ti dont j'ai zappé le nom temporairement... que l'on me montre un film réalisé par un humoriste qui soit drole et je dirai ok sans pb, je ne cherche pas à faire de l'élitisme... mais chacun son truc, j'aimerais savoir peindre, dessiner, sculpter, danser et bien d'autres choses encore... mais je ne sais pas... bah c'est tout... à force de vouloir toucher à tout on finit par ne rien éffleurer...

Allez un dernier petit extrait pour le plaisir des gourmands...



jeudi 4 décembre 2008

Quinté kino - part 1


Quand blogger bug c'est pas pour rire !! m'a tout simplement viré le post planifié hier... Suis bonne pour le refaire :((

Donc, je disais (à peu près) que je m'étais rendue compte que chaque fois que l'on me demande mon/mes film(s) préféré(s) (question que je déteste), j'ai une sorte de quinté de tête régulièrement inconnu qui se place dans les 10 premières places... J'ai donc décidé de parler de ces 5 films que je trouve si intéressants pour peut-être les faire connaitre un peu...
Ce sera donc, Intervention Divine d'Elia Suleiman, Cadence de Martin Sheen, (ou) Au Loin s'en Vont les NuagesL'homme sans passé d'Aki Kaurismaki, Les Frères Falls des frères Polish et peut-être si j'arrive à trouver un extrait Un Neveu Silencieux de Robert Enrico...
Je me contenterai pour commencer de vous livrer tel quel un (ou plusieurs) extrait(s) sans rien préciser, vous laissant ainsi découvrir l'oeuvre... j'adore voir un film quand je ne sais absolument rien de ce dont il s'agit...
Alors métévoluneté1stalévou, ça commence !!

Intervention Divine d'Elia Suleiman (2000)

Extrait 1


Extrait 2


lundi 1 décembre 2008

Cherchez le Garçon...



Découvrez Taxi Girl!




Valentin a 8 ans, c'est l'hiver... Il est heureux car sa classe entière est arrivée aux sports d'hiver pour 10 jours depuis hier... après la classe verte en CP, la classe de mer en CE2, c'est au tour de la classe de neige en CM2... il espère que ça se passera bien cette fois ci, parce que de la classe de mer il n' a vu que l'infirmerie... la mer, il l'a passée au lit avec une copine de galère aux oreillons qui pouvaient cohabiter avec sa varicelle !! En fait, il a contaminé toute l'école !! Ils sont tous tombés malades les uns après les autres, une épidémie qui a duré des mois car au fur et à mesure que les uns se remettaient, les autres entraient dans la ronde...
Au bout de trois jours Valentin fut pris d'un mal que personne ne connaissait... des sortes de convulsions, de spasmes plus ou moins discrets accompagnés de forte fièvre... il se retrouve allongé dans son lit, tout seul dans le grand dortoir... si les symptômes persistent, le médecin du coin viendra le voir demain... il n'a pas envie de le voir, il n'aime pas les médecins... il déteste celui qui vient à la maison chaque fois qu'il est malade parce qu'il lui fait peur... il met toujours une lampe bizarre sur son front qui lui donne des airs d'explorateur chauve à force d'avoir frotté les parois de sa tête contre le corps de ses patients... il est très laid, grand, maigre, et en plus il sent mauvais de la bouche... Valentin est plutôt serein... déçu, mais serein... il passe en revue ce lieu qui lui est encore étranger... les ombres que crée le plafonnier sur les murs sans papier peint... il aime jouer avec ces images qu'il forme et déforme au gré de son imagination...
Il sent un mouvement sur sa gauche... le chat de l'instit vient de bondir sur le rebord de la fenêtre... celui qu'il préfère, le gros noir tout poilu... il fixe Valentin de ses grands yeux rouges à travers la vitre... le garçon se sent mal à l'aise, il n'aime pas cette lumière qui se reflète dans l'iris du matou... ça lui donne des airs de monstre touffu... L'instit est venu avec ses deux chats... en fait Valentin se dit que toute la famille doit être toute poilue de noir, car son instit est tout poilu aussi... il a une grosse barbe noire qui lui mange la moitié du visage... et il a remarqué que ses bras sont aussi tout couverts de longs fils droits... tout noirs... il ne peut s'empêcher de se demander à quoi ressemble sa fille... les deux chats sont noirs, l'un est tout maigre aux poils ras mais celui la est très gros avec de longs poils... quand il fait jour Valentin l'aime bien... pas quand il fait nuit !! Même avec la lumière allumée...
L'instit lui monte un plateau repas et en s'asseyant sur le bord du lit, lui demande s'il va mieux... il va mieux... en fait, il irait "vraiment" mieux s'il était en bas avec les autres... il se déporte légèrement sur le coté, son champ complètement bouché par le corps du prof, pour vérifier si Touffu est parti... non ! il le regarde toujours aussi fixement... En se relevant, l'instit aperçoit la boule brune... "oh tu es encore dehors toi !" il ouvre la fenêtre... c'est au tour de la boule de se déporter sur le coté pour voir si Valentin est toujours là... comme pris d'une soudaine inspiration il fait demi tour et s'enfuit dans la nuit... "C'est pas vrai ce chat !!"
- je voudrais bien descendre
- demain tu pourras. Ce soir profite de ton repos, d'une bonne nuit de sommeil et après tout ira bien. Tiens je te mets la musique, ça te tiendra compagnie.
Mais Valentin, lui, c'est là, maintenant, de suite qu'il voudrait que ça aille bien, et la musique il s'en fiche. A peine l'instit est-il reparti que Boulu réapparait... il le fait exprès, Valentin en est sur !! Ce chat a deux personnalités, ça ne fait aucune doute!! Une pour le jour et une pour la nuit !! La journée il ressemble à une grosse peluche molle tendrement inoffensive... il a l'air idiot même avec ses grands yeux verts tout ronds, pleins d'une affectueuse débilité... La nuit il se transforme en énorme hirsute machiavélique à fentes rouges... le titre qui passe en boucle dans le lecteur... Cherchez le Garçon...
vivement que les autres montent se coucher !! Il a envie de faire pipi... hors de question de sortir du lit !! Il attendra... c'est pas si pressé que ça, il sait se retenir, il le fait souvent quand il est occupé à jouer aux billes avec les copains pendant la récré...
Après ce qui lui parait être une éternité passée en compagnie du plus féroce des félins, Valentin en est certain, ses compagnons de classe daignent enfin monter au dortoir... petit moment de gloire... success story anonyme d'un enfant de 8 ans perdu au fin fond d'un lit en pleine montagne de classe de neige... bon ok, on a vu mieux comme célébrité, mais Valentin savoure le défilé des copains, copines autour de son lit... tous sont préssés de lui demander ce qu'il a, et comme il ne le sait pas, cela rend la "chose" plus énigmatique... ça l'arrange bien... L'instit et les moniteurs demandent à tout le monde de se coucher... c'est l'heure...
Après plusieurs injonctions reformulées sur divers tons et plusieurs octaves, les lumières du dortoir s'éteignent enfin. Hirsut est toujours là !! Envie pipi... là ça commence à urger... Valentin appelle Christophe, son voisin pour qu'il vienne avec lui aux WC... il dort... pas possible ça, on peut jamais compter sur les copains !! Tant pis pour lui !!

Le lendemain matin, Valentin se réveille en pleine forme. il descend en pyjama rejoindre les autres déjà attablés devant le petit déjeuner.
- Mais enfin Christophe, pourquoi tu ne nous as pas dit que tu faisais encore pipi au lit? à 10 ans c'est le genre de détails qu'il faut préciser quand on part en voyage !! Ta maman aurait du nous le signaler !!



Je pense que Valentin et Christophe se souviendront toute leur vie de ce séjour à la neige... Et vous, comme Valentin avez-vous dans le disque dur de votre mémoire intime, un souvenir lié à une musique, une madeleine à la farine avariée aux allures de rengaine malaise lié à ce souvenir pas si agréable...? tout juste en équilibre à la frontière entre l'insupportable et le négociable...?

samedi 29 novembre 2008

My Major Company


Grégoire (le chanteur aux 347 producteurs) - Toi + Moi


Découvrez Grégoire!




Peut-être en avez-vous entendu parler, ou lu quelques lignes sur le phénomène en surfant sur le web... si ce n'est pas le cas bah en me lisant vous le saurez :)
Pour devenir chanteur, plus besoin de passer par d'improbables producteurs qui ne sauront pas apprécier toute la superbe de vos inéffables envolées lyriques (ou pas) hyper créatives qu'ils n'écouteront même pas en plus... Non !! plus besoin !! Maintenant il y a My Major Company !! Concept très... conceptuel qui consiste à faire des internautes (ah oui faut quand même un PC et une connexion) les producteurs des artistes... Voui ! Ainsi déjà plusieurs artistes viennent de voir le jour par le biais de cette immense société de production...
L'idée simple fait fureur, toute personne qui le souhaite, s'inscrit sur le site, écoute au gré de son envie (voui même pas obligé de tous les écouter !!) les morceaux de chaque artiste mis en ligne, et sur chaque coup de cœur, cette personne mise (ou pas) la somme de son choix sur la personne... elle peut même miser sur plusieurs (10€ min quand même) !!
La redistribution des gains se fait ainsi, la compagnie s’arroge 30% des revenus, l’artiste une garantie de 20% du revenu net de ces ventes et les internautes “producteurs” se partageront 30% du chiffre d’affaires. Leur statut de producteur leur donne accès à une section VIP du site via laquelle ils peuvent entrer en contact avec leur(s) artiste(s) promu(s). Ils suiventles différentes étapes de l’enregistrement, participent au choix des pochettes de disques et/ou au scénario des clips.
L'idée est tout simplement géniale, chapeau les 2 gars derrière tout ça !! Et sans vouloir les dévaloriser, l'idée vient d'une autre société française du nom de Spidart qui elle entame sa 3ème année...

Grégoire, est le premier à voir le jour sous le Label My Major Cie, il a recueilli de la part de ses 347 producteurs, les 70000€ nécessaires à la création de son CD (promo etc compris)... Alors on insiste un max sur ce premier artiste, et je me doute qu'il ont bien des intérêts les petits malins derrière cette fabuleuse idée, car pour un coup d'essai c'est un succès... le choix des internautes s'est arrêté sur un chanteur au potentiel juste assez gnangnan pour attirer l'attention et pas trop pour ne pas trop faire fuir... soutenu en plus par un JJ Goldman à la retraite,la recette devrait très bien fonctionner...

De nombreux autres artistes lui emboitent d'ailleurs le pas sur le même principe...
Alors, rassurons nous, cette bonne idée ne nous épargnera pas les navets que l'industrie traditionnelle nous produit à grand renfort de demandes d'un public bien anémié en exigences puisque c'est une équipe de directeurs artistiques qui s’occupe d’évaluer les candidatures qui seront déposées et de faire le tri parmi ceux qui, selon eux, ont le meilleur potentiel... déjà là à mon gout ça bug, parce que les critères de séléction je les vois d'ici... mais bon, Sijav, ne fais pas ta rabatteuse de joie !!
Alors je me suis dit que j'allais créer la même chose pour les films et les livres, mais après réflexion, je me dis que je risque d'avoir bien trop peu de monde sur mon site... puis je me suis dit, on devrait le faire avec la politique !! un nouveau parti, nouveau nom, nouvelles bases, et on demande aux nouveaux militants de s'abonner en ligne aussi... bah quoi...????
Bon allez, en attendant que ce monde idiot cesse de tourner dans le mauvais sens, je vous laisse finir d'écouter le grand vainqueur et faut avouer que sa chanson est loin d'être la pire... l'est même pas si mal que ça, on aurait pu tomber pire hein...! Au moins il est conscient de ce qu'il chante et ne se prend pas au sérieux, c'est d'ailleurs la raison de mon choix pour ce post et pour cet artiste (non je n'ai pas misé ni sur lui ni sur un autre)...

"Oh Toi + Moi + tous ce qui le veulent + Lui + Elle + tous ceux qui sont seuls, allez venez et entrez dans la danse, allez venez, laissez faire l'insouciance... Je sais c'est vrai ma chanson est naïve, même un peu bête et bien inoffensive et même si elle ne change pas le monde elle vous invite à entrer dans la ronde..."


vendredi 28 novembre 2008

La vérité, veritaes...


Michel Simon & Théo Angelopoulos au Mercury

Pour répondre à cette question qu'on me pose souvent Doms, à savoir comment peut-on ne pas aimer fortement Angelopoulos, je pense qu'un petit post vite fait (pas trop mal fait j'espère) s'impose...
à la vérité, ce n'est pas aussi radical, ce n'est pas en terme de j'aime ou je n'aime pas, c'est plus nuancé dans le sens où j'apprécie sa poésie, du moins je la vois, je la ressens (je crois); je suis touchée souvent par ses thèmes; sa caméra est parfois très originale, voire unique; mais je me sens comme une auto-stoppeuse sur le bord de sa route artistique tant j'ai la sensation désagréable d'une frustration quasi permanente durant ses films... je les trouve longs, lents, très, trop lents... ce genre de lenteur qui n'apporte rien au message et qui me fait décrocher...
Je parle de sa poésie et justement, ça donne déjà un rythme particulier à un film la poésie, ça le ralentit parfois... si en plus les dialogues sont déclamés le charme est rompu, je ne suis plus dans la magie du cinéma, je suis dans une pièce de théâtre filmée et ça n'a rien à voir...
Pour faire une comparaison qui sera peut-être plus claire que mon explication, prends Kaurismaki et/ou Suleiman qui sont deux réalisateurs que j'adore très fort... ils ont un peu les mêmes modes opératoires et se rapprochent fortement du style Angelopoulos... caméra très lente, surtout le finlandais, il se permet même le luxe d'être radin en texte lui aussi et pourtant il arrive à combler ce "manque"... parce que cette lenteur est dans le mouvement et non dans la durée...
Suleiman c'est pareil, peu de dialogues, mais lui ses images ont en plus, un humour qui parle mieux que n'importe quel texte... Tous les deux entretiennent leur coté déjanté, alors que chez Angelopoulos il est disséminé un peu partout dans le film et c'est dommage...
Dans l'Eternité et un Jour par exemple, je suis constamment déçue de ne pas trouver ce mélange de capacités qu'il a... comme sil ne pouvait les assembler... pourtant un passage que j'ai trouvé cinématographiquement parfait, c'est bien chez lui et dans ce film justement... quand le petit garçon sort de la morgue et rejoint ses copains pour un hommage à Sélim... cette séquence c'est du grand art... vraiment !! tout y est, les images, le rythme, le jeu, la musique, le texte sans fioritures... tout... elle dure quelques minutes cette scène... après on retombe dans des sortes de séquences rattachées les unes aux autres avec des enchainements à la Bunuel, mais ça reste trop léger à mon gout... soit il n'y a que l'image, que le texte, que la musique, que la poésie, ou alors au contraire il y a surcharge de symboles, d'idées qui écrasent un peu le tout...

Extrait

Je n'ai pas vu sa filmo complète, seulement 2 films, L'Eternité puis le Pas de la Cigogne... et la même sensation les deux fois...
voilà pourquoi je ne suis pas fan du style... même si la critique est quasi unanime le concernant... mais ça, il y a un moment déjà que je ne m'y fie plus... la critique, qu'elle soit pro ou publique encense Truffaut et pourtant je n'ai aimé aucun de ses films... oui, oui... et pourtant c'est pas faute d'avoir essayé, je l'ai même étudié en DU de cinéma, mais rien à faire... pareil pour Jeunet et son sacro-saint Destin d'Amélie, et, et, et... la liste n'est pas exhaustive... pareil pour Chabrol mais à l'inverse cette fois... pas très apprécié, alors que je moi le trouve magistral dans chacun de ses films...


samedi 22 novembre 2008

Le fils de l'ange...



Découvrez Guru Josh Project!



Lourde hérédité que de s'appeler Le fils de l'ange pour partir à l'assaut de la vie... Pourtant, ça n'a pas empêché Théo Angelopoulos de se faire une place au paradis des ailés de la petite image qui bouge...
Pas particulièrement fan du réalisateur (je vais me faire des amis là !!), j'ai tout de même voulu l'entendre, car il m'est arrivé plusieurs fois de changer d'avis après avoir entendu un artiste... et cela aussi bien dans un sens que dans l'autre... Malheureusement pour ce vénérable Théo, je n'ai pas été transcendée par sa prestation... rien dans son discours ne m'a perturbée, attirée, émue, interpellée, fait rire, grimacer, réfléchir... bref, de la normalité on ne peut plus banale... Eh oui je sais, c'est très tendance de critiquer ceux qui critiquent et cherchent plus de qualité... Ma qualité passe par l'originalité, là aussi désolée, mais c'est un trait de créativité qui me fascine et m'interpelle... J'ai rarement été déçue par une forte originalité créative...
Côté organisation, essai non transformé pour le Mercury qui a enchainé bourdes sur bugs informatiques et erreurs dans la projection des passages de films choisis pour cette leçon de cinéma... Pour la petite info (pub) cette intervention faisait partie du programme de la chaire UNESCO de Nice "Imaginaires et Mythes de la Méditerranée". Michel Simon, l'animateur du débat était au bord de l'attaque et Pascal Gaymard cherchait déséspérément une pelle-bêche pour creuser un trou dans lequel se mettre... Ceci dit, il faut reconnaitre qu'ils ont tous eu du mérite !! Accueillir pareille sommité dans un espace aussi confiné, avec des moyens qui restent somme toute assez sommaires, fallait avoir le courage de relever le défi... Alors rien que pour ça, je leur dis bravo, et les encourage à persévérer. La prochaine sera meilleure, peut-être même LA bonne !! Tant qu'il y a la volonté...
Coté "officiels" seule Fophie Duez est venue, pour... changer un peu d'air... forcément !!

Voici un passage de l'interview que j'ai retenue, je pense que cela fera plaisir aux amateurs...
Michel Simon : Comment naissent les idées?
Théo Angelopoulos : Elles ne naissent pas à proprement parler, elles s'imposent à vous comme l'amour, s'immiscent dans votre vie, vous dormez la nuit elles vous réveillent, vous y pensez !! Vous faites l'amour, vous y pensez !!

"J'avais envie de faire un film sur un enfant qui tenterait de passer la frontière grecque vers la Bulgarie. J'ai contacté le service des armées grecques et le plus haut gradé m'a dit "je vais vous donner mon meilleur élément !!" Il s'est avéré que ce militaire était un cinéphile... un militaire qui pensait !! Il m'a dit "Je sais exactement ce qu'il vous faut !!" Il m'a emmené à la frontière entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie. Là il y avait un pont, et au sol, une ligne bleue marquant la frontière grecque,plus loin une blanche pour la neutralité et enfin une rouge pour la Turquie... le militaire a mis un pied sur la ligne bleue, puis a levé son autre pied et l'a laissé en suspension en me regardant. il m'a dit "Si je pose mon pied là, je suis en Turquie". En face, derrière la ligne rouge il y avait des militaires armés...
Puis nous sommes allés dans le village voisin, et là il y avait un type avec un gilet jaune qui réparait une ligne téléphonique. Il était perché là-haut et à coté de sa tête j'ai vu un énorme nid de cigogne... J'avais mon titre... le film s'est fait après"

High on NRJ



Vendredi fut une journée particulièrement longue... De 6.00 à 6.00 non stop !!
Une fois par mois, je participe à la soirée clubbers LGBT organisée par un ami et qui se déroule régulièrement au High, un club qui se trouve sur la prom'... Vendredi fut un cru particulièrement réussi, vu que les partenaires parisiens sont venus (juste pour la nuit et malgré le retard de 3h des trains coincés à Toulon) et la couverture de flyers a bien fonctionnée car les vigiles à l'entrée ont du refuser du monde...

Antony, l'organisateur (à gauche)

Pourquoi j'accorde autant d'importance à ce rdv mensuel? Surement pas pour la zik qui est franchement pas top, surtout pour des clubbers !! Mais franchement je fais ma rabatteuse de joie là, car les "avantages" occultent amplement ce détail... Tout d'abord les copains gays/trav que je retrouve à chaque fois et avec lesquels je passe toujours une très bonne soirée...
Britneys Bears Coka (à droite)

Ma liliputienne présence dans le staff organisation qui me donne un accès privilégié en première ligne pour observer à ma guise sans rien paraitre cet échantillon socio-humain qui vient dépenser argent, nrj et hormonnes durant toute la nuit... et cerise sur le gateau, vendredi, un gogo super sympa pour me tenir compagnie, qui a fait baver garçons et filles... il faisait la promo du calendrier 2009 Gayrrier, sur le même principe que les dieux du stade... mesdames, imaginez un peu l'allure qu'il pouvait avoir :)

greg "mon" gogo...





Sur cette photo il y a un homme... qui d'après vous?

jeudi 20 novembre 2008

Et là...? Hey là !!




Bon alors pour Claudio qui est vraiment dur en affaire mais que je ne tiens pas à laisser sur le bord de la route...

Qui a dit : " Le véritable amour suit rarement un ours sans embûche"?

Prise 2 crâne...






En attendant que le Ps nous accouche d'un nouveau "scrétère", et sans aucun rapport avec la choucroute, j'ai suivi, du moins j'ai essayé, les conseils avisés de Claudio et voici donc un casse-tête, exercice bien plus simple que le questionnaire que j'avais pondu... Et comme je le disais, trop peu de temps en ce moment pour blogguer, donc je sombre benoitement dans le facile... pas de panique, dès que j'ai du temps, je ferai mieux... du moins j'aime à le croire... :))
Allez, @ vos neuronnes !!
Hmmm, ceux qui connaissent la réponse, soyez sympa, laissez aux autres le plaisir le ne pas trouver...


mardi 18 novembre 2008

De l'or en barre...



Découvrez 2PM!



Quand la créativité est si violente qu'elle vous fait baver de jalousie, ça donne des petits trésors comme ça !!
Avec Schangels nous sommes tombés en émoi, que dis-je, en pâmoison devant ce groupe créatif, ultra alternatif... Aussi c'est à l'unisson et en accord total que nous vous proposons sur nos blogos respectifs, pour ma part un exemple du jeu Tétris, joué par des acteurs et lui la totalité des jeux qu'ils ont tournés avec en plus tout plein d'infos, mais c'est normal y fait toujours de meilleurs posts que moi, y m'énerve d'ailleurs à cause ça ... OUI, vous avez bien lu, nous parlons là de jeux filmés, avec des acteurs, de la zik et le tout entièrement fait maison... ça dépote !! D'autres jeux, sont actuellement en tournage, peut-être avez-vous une idée de ce qui va sortir...? Le nom de ce groupe de créatifs est "NotSoNoisy"...
PS: éteindre la zik avant de démarré le film sinon vous allez rater la bande son du film...ce serait dommage...



jeudi 13 novembre 2008

Dis moi ce que tu vis...



Découvrez Adele!



Je te dirai qui tu es !!
Puisque la tendance (chez mes voisins de la blogosphère surtout) est à la lecture, je m'aligne sur le mouvement... Faut dire que le sujet n'est pas pour me déplaire, loin s'en faut...
Mais pour ne pas retomber dans le plagiat total style suis désespérée j'ai pas d'idées, on va quand même varier un peu le (les?) plaisir...
Vous êtes immédiatement téléporté sur une île déserte, entièrement seul(e) pour 30j... en prévision vous avez droit à UN livre, UN film, UNE chanson (musique), UN jeu, UNE photo, UN souvenir, UN vêtement, UNE boisson, UN aliment... Quel sera votre trousseau ? (ordi et mobile sont interdits bien évidemment !!)

mercredi 12 novembre 2008

In Egalité



Découvrez Bryn Christopher!


dans ces 2 images vous êtes sensés voir une autre image... clic dessus pour agrandir...

Le talent de certaines personnes me hérisse parfois au point d'en horripiler !! (ouais, ouais ok facile... trop !!)
Un type dans le vieux Nice, récupère tout ce qu'il trouve, mais vraiment tout et son imagination l'emmène immédiatement sur les chemins de la fécondité créative pour faire jaillir de ces "restes" de rien du tout de superbes tableaux !! Bon... certes, parfois ça craint sévère, enfin, je trouve... ça ressemble plus à ce que moi je fais quand j'essaye de m'adonner à l'activité... genre, regardez, j'ai vidé mes poubelles sur une feuille de papier géante enduite de glue... ce n'est pourtant pas faute d'y mettre toute mon ardeur... ma sen-si-bi-li-té... rien à faire !! ça reste hmm... comment dire...? affreux !! Ouaich, c'est le qualificatif qui s'approche le plus de mon résultat... genre :
- bah alors, t'es pas encore passée au recyclage Sijav?"

- Bah... mais c'est un tableau...
- Ah... Ahhh? Arghhhhhhhh !! (z'avez repéré les trois temps là hein...?)
la personne alors complètement désorientée, dans un ultime sursaut de bonne volonté, s'approche de la "chose" des fois que... la regarde fixement comme ces images qui vous livrent leurs secrets une fois que vous avez perdu la vue dessus... elle tente de la regarder sous un autre angle... inclinaison de la tête à gauche (rien...), à droite (pas plus), elle me regarde alors d'un air de "àlenverèskecémieu", puis conclut par un sourire bienveillant accompagné d'un dubitatif et si peu crédible "sympa..." ou "pas mal"

Par contre, souvent, il (le talentueux) fait de vrais bijoux !! C'est fou ça !! sorte de Mac Gyver artistique, avec une allumette, un papier de chewing-gum tout déchiré, un ressort rouillé et un opinel (ça c'est l'indispensable de tout Mac Gyver qui se respecte !! ouais, nan mais faut pas dec non plus hein...) il vous fabrique une réplique miniature de Montmartre en 3D et en couleur siouplé... suis sure qu'en insistant un peu y pourrait même me la faire clignoter le bougre !!
Moi, avec les mêmes ingrédients, y compris l'opinel magique, au mieux je fais un improbable ersatz d'origami perché sur une échasse unijambiste jouant au foot... et j'appellerai ça pompeusement, l'âge d'or du foot...? héhé... pas de quoi se pavaner hein... je sais... :/ mais à la vérité, suis au taquet là, au max, peux pas faire mieux !!

Le dessin c'est pareil... j'adoreeee dessiner et peindre... mais rien à faire !! suis nulle !! quand je dis nulle c'est quand je fais un "truc" qui ne ressemble à rien, bah oui c'est l'esquive ça, pour tenter de camoufler un peu ma navrante médiocrité... je me fonds comme une ombre dans le surréalisme et autre hyperbolisme de la créativité... bah ça marche pas !! même là, quand ça ne ressemble strictement à rien, bah ça ressemble à rien !! les talentueux font du ressemble à rien qui a du sens... moi pas !! Dois-je vraiment faire état de mes essais de reproduction? vous y tenez vraiment? Eh bien c'est très simple... il y a un jeu qui s'appelle le Pictionnary... avec des dessins, sans aucun mot, son ni lettre, il faut faire deviner à l'autre un mot... exemple une vache... voilà ce que ça donne...
un rond (nan parce que si je pars dans le détail suis foutue, donc je vais au plus simple)
- une balle !! (attends je viens de commencer !! j'ajoute un autre rond plus petit, la tête bien sur)
- le grand 8 !! (mouais, c'est pas gagné... j'ajoute des tâches noires, c'est représentatif ça !!)
- 2 ballons de foot (lâche l'affaire avec tes baballes toi !! j'ajoute les 4 pattes, là au moi
ns ça sera significatif, donc 4 bâtons sous la "balle")
- ........... (ok, c'est pas grave... les oreilles, je vais faire les oreilles... med ça y est suis dans le détail, nan c'est pas bon... en plus, je sais même pas où elles sont ces fichues oreilles... les cornes, bien sur c'est évident !! donc 2 cônes tordus au dessus de la tête... alors qu'est-ce que t'en dis? kikadi que les vaches n'ont pas de cornes? ça va hein !!)
- ...??? (là y a volonté de nuire hein !! la queue !! mais oui c'est ça !! allez un ziguouilla sur le coté droit de la grosse balle noire&blanche... alors?)
- ça existe ça? (Ah nan mais si on se met à faire d
e l'esprit au détriment de ma meilleure volonté ça va pas le faire...)
Et bien sur les autres ont déjà trouvé, mais le jeu est tellement plus fun quand on regarde un spécimen de mon genre se battre avec cette feuille qui refuse obstinément de
matérialiser ce que mon esprit lui propose plus que nettement !!
eh bien croyez le ou non, dans une partie, suis tombée sur le mot prestidigitateur une fois...


Y a des domaines comme ça, où le talent reste imperturbablement insensible au désespoir... l'art de porter des vêtements. Oui, oui c'en est un... le plus flagrant c'est quand certaines de mes amies mettent par exemple, un poncho. Immédiatement ça leur donne une de ces allures !! Sont distinguées, limite "jmelapète" alors que même pas... Moi, tout aussi immédiatement (là dessus au moins on est à égalité...), j'ai une allure de paysanne péruvienne ou de kosovar en perdition dans la montagne... pourquoi ça??!! Pourquoi MOI, je me transforme en tas de patates dans un sac haute couture d'un Rabane sous extasy qui me fait plus victime que fashion? hein?
Les drapés... je crois que c'est le pire !! Ma voisine du dessous, une superbe hindoue, se met un drap housse sur elle, on imagine de suite qu'elle sort d'une ambassade... moi j'essaye de faire la même, on me demande où est mon sac de couchage... même le Dalaï est plus sexy... Elle met un paréo pour aller à la plage, on pense qu'elle défile pour Dior... je fais pareil, on se dit que je me suis évadée du tapis roulant saucissonnage de chez Olida... Elle se fait un faux grain de beauté sur le front, rouge profond en plus, elle devient Krishna... moi c'est mère nature qu'a fait le taf et je deviens derechef la nouvelle version Blanche-Neige et ses verrues faciales !! La happy end en moins, tant qu'à faire !!
Y a pas à dire... c'est une question d'allure, d'art et d'inégalité totale !!!!!!

dimanche 9 novembre 2008

Créateurs d'Espoirs...

Comme d'hab, même punition hein... j'la fait courte, et une fois encore toutes mes excuses pour cette satanée pub de poker que balance megavidéo, mais là je ne peux faire autrement, la vidéo est lourde et aucun autre site ne peut la prendre... mais je vais y remédier... en plus je crois que j'ai un bug, genre décalage monstrueux entre le son et l'image, style il s'est tiré avant d'avoir les résultats...

Allez, 2 clics et c'est bon...


fVoilà, c'est réglé, la vidéo ici en 2 parties...

Part 1


Part 2

mercredi 5 novembre 2008

A Dream became true !!!!





lundi 3 novembre 2008

Homme sweet Homme...


Découvrez Poloroid!


Dans ma famille "misère & générosité - la face cachée de l'humanité", je voudrais la fille... bonne pioche !!

Eh oui, je persiste et signe avec mes histoires de générosité sélective et pas toujours bien placée...
il y a deux jours je croise une femme assise sur un rebord contre le mur de la passerelle du palais des expo (où les voitures, normalement interdites vu que c'est piéton, sont de plus en plus nombreuses), protégée de la pluie par son parapluie... je me dis "tiens, étrange d'attendre là, ainsi sous la pluie... mais bon..." je passe mon chemin...
Ce soir, je reprends ce passage que j'emprunte au moins deux fois par jour, lestée de deux fougasses arnaqueuses achetées un peu plus tôt dans l'aprem et j'aperçois un homme assis, au même endroit, dans la même posture d'hypothétique attente... je me dis "tiens, ils ont élu domicile ici pour faire leur pause? donner rdv? Pourtant on ne peut pas dire que la vue soit folichonne avec son plongé direct sur la voie rapide qui sort au niveau du Casino... hmmm..." Le type me fait signe... fech, obligée de guillotiner Poloroid et son So Damn Beautiful... qu'est-ce qu'il me veut lui?
- Bonjour maadeumôazeleuu, vous avez un uuuun por... portable?
(mince un beg...)
- Oui monsieur... (suis trop bête pourquoi je lui dis la vérité?)
- C'eeeest graaaatuuuiiiit
- (gni??) Quoi donc?
- appelez qui vous voulez, j'sais pas moi, les flics, les pompiers, ils feront c'qu'ils veulent...
- (hu?? qu'est-ce qu'y raconte lui?) Vous avez mal quelque part?
- j'me sens pas bien du tout...

Je le regarde un peu sous tous les angles, aussi discretos et rapidos que possible pendant que je tente d’entretenir un semblant de dialogue… il a pourtant bien l’air entier… pas de traces de blessures… pas de contractions de douleur sur le visage… ni transpiration ni grelotement… le teint normal… pas de dilatation des pupilles… je fais la check-list de mes connaissances en matière d’urgence mais tout semble « fonctionner » normalement…
- Mais vous avez mal quelque part?
- j'ai pas mangé depuis 8 jours, je tiens plus debout...
- vous voulez du pain ?

Joignant le geste à la parole je lui présente mon sac fermé où se camouflent patiemment les 2 fougasses. Il ne me répond pas... Devant mon air de mulot névrosé il ajoute...
- on est où là?
Comme souvent dans les situations qui me dépassent un chouia, je réagis très... stupidement... je regarde autour de moi, à gauche, à droite comme pour chercher un signe de l'endroit où nous sommes alors que je le sais très bien... et bien sur, comme rien de nouveau n'est apparu à l'horizon c'est d'un ton dépité que je lui réponds...
- au palais des expo...
Silence... lourd... très lourd... j'ai l'air con (si, si)... j'ai bien compris la situation, et je n'y peux strictement rien... alors j'attends patiemment... ma présence semble suffire à le rassurer, à combler un peu le vide sidéral de sa détresse...
- que faites-vous ici?
- j'ai pas mangé depuis 4 jours...
(tiens ça a diminué de moitié en quelques secondes...) Je réitère ma proposition.
- vous voulez du pain ?
Et à nouveau je lui tends le pseudo trophée... il doit croire que je cherche à m'en débarrasser... hmm...? Je sais bien qu'il n'en veut pas de mes fougasses, ni même du quart d'une seule...
- Si j'avais une cigarette ça irait mieux
bah voyons... là c'est plus fort que moi... faut que je fasse ma moralisatrice même si je sais que c'est carrément ni le lieu, ni l'endroit, ni la personne, ni... et ni... mais cette petite voix insidieuse au fin fond de moi hurle à la face de ma tolérance qu'il faut que je lui montre que je ne suis pas que débile non plus... Comme si c’était vital hein… eh ben voui , ça l’est !! Allez savoir pourquoi…

- Vous n’avez pas mangé depuis plusieurs jours !! Une cigarette, ça va vous assommer…

Il répond pas… purée mais qu’est-ce qui te prend de le faire fech Sijav ? Donne-lui sa clope et c’est tout !! Je lui file une clope… et bien sur, il ne tombe pas dans les pommes… Il babille avec moi en la grillant, comme si nous prenions un thé dopé aux multi antioxydants… Il est étrangement propre… je l’ai immédiatement remarqué… non pas que je sois une de ces fanatiques du lavage intempestif, mais la propreté chez un SDF c’est pas toujours gagné… ses fringues, ses mains, ses ongles même sont impeccables… ses cheveux rasés style Marines en permission… c’est plus fort que moi, je me pose la question… qu’est-ce qui a bien pu buggué dans le parcours de ce type ? Et comme il ne se décide pas à lâcher le morceau…

- Qu’est-ce qui vous est arrivé ?

- Je me suis perdu… J’avais rdv avec un type à Masséna… Pis y avait ce rhum… je bois jamais moi !!

Mouais, en effet tout s’explique… j’ai rien capté, mais bon pas grave…

- La place Masséna elle est derrière vous… (Ça c’est à noter dans les annales… MOI, capable de donner une direction sans me vautrer lamentablement, on entre dans une ère de supranormal, attention ça va chahuter !! Nan parce que d’habitude les gens qui me demandent leur chemin, au bout de 2 minutes c’est eux qui m’expliquent où je suis…)

- Je sais !!

Ah ? Bah alors qu’est-ce que tu fiches ici à bloquer sur le rebord de nulle part comme un paumé?

- Ah…

- Ma copine m’a fichu dehors…

Nous y voilà !! Hmm… depuis combien d’années lumière ? Sijav arrête de faire ta tête fouine purée c’est malsain !!

- Et vous n’avez pas les moyens de prendre une chambre d’hôtel…

Purée à quel moment me suis métamorphosée en desperate housewife moi ?

- Bah nan, pas avant le 6 !!

- Ah…

- Ben oui, le 6 je touche ma pension… c’est que je suis pensionné moi…

Ah… bah c’est déjà ça… je dois avoir l’air drôlement débile parce qu’il ne peut s’empêcher de me demander…

- Vous savez ce que c’est pensionné ?

Appelle moi con ça ira plus vite !!

- Oui…

- C’est que j’ai des tunes moi, je suis pas un Rmiste !!

…………………. (…)

Sourire rouillé du processeur qui surchauffe… c’est que là, mine de rien il vient gentiment de me faire bugger

- Je suis pas chiant pourtant comme mec…

Il va quand même pas me faire l’article non plus, on est pas au MIN là oh !!

- J’en sais rien monsieur…

- Moi non plus j’en sais rien si t’es pas chiante…

Ah bah y sait parler aux femmes en tous cas, ça y a pas photo !! Sourire « tukomençàmegavésobrement »

- Nan ça se voit que t’es une fille sympa

Sijav c’est NOW que tu te casses !! Sourire « Lâchelafairyapamoyen »

- Je sais que ça ne se fait pas de dire ça à une maghrébine…

Et vas-y plouf… bon, je sais que ça craint sévère mais là faut que je taille la route…

- J’ai 51 ans…

- Ah…

- Même une moquette, un tapis, moi je m’en tape, tout c’que je veux c’est dormir pour me remettre un peu…

Bien sur !! Évidemment !! Bah pas chez moi…

Ouais, ouais, je sais, les lecteurs réguliers de ce blog doivent en perdre leur web là… elle nous gave avec ses histoires de générosité bla bla bla et là le type il lui demande carrément de l’aide et pof elle fait fomec ? C’est quoi le deal ?

C’est que ce petit dialogue avec le monsieur m’a permis de voir que sa situation n’est pas temporaire, pas d’aujourd’hui, qu’il est bien rodé dans son quotidien, qu’il a surement un endroit où se laver et se changer, peut-être même un toit qui sait, qu’il était surement tout simplement bourré et qu’il cherchait une compagnie pour tenir compagnie à sa cuite en attendant que les effets s’estompent un peu, et qui sait peut-être plus si affinités… Et que même s’il n’a pas de toit, ramener un type beurré chez moi pour qu’il se vautre sur mon canapé c’est pas l’idée que je me fais de la générosité ni de la solidarité…

Je me suis sentie très concernée par la condition de cet homme, et le temps que je lui ai accordé je ne l’ai pas calculé, pas donné en échange de quoi que ce soit, pas regretté…

- Bientôt le 6 !!

Ah oui, la pension…
- Et que ferez-vous de votre argent?
Je ne sais pas pourquoi j’ai pose cette question, car la réponse je la connais évidemment et en plus je m'en tamponne mais d'une force rarement atteinte au niveau du cortex...
- Bah je prendrai une chambre d'hôtel, je boirai un coup, je me prendrai une femme et je baiserai... bien sur ça ne durera pas longtemps...
je sourie au programme annoncé... il n'est pas totalement fichu !!

- Je vais devoir vos laisser… ça va mieux ?

- Non !!

Med…

- Ecoutez, je ne peux rien pour vous… au mieux je peux vous donner du pain et des clopes…

Avec empressement (avant qu’il refuse ?) je lui donne une fougasse avec un tyrannique sentiment de trahison, mais bon quand même j’ai gardé l’autre pour moi, je serai donc solidaire jusqu’au bout !! Et je me rachète hypocritement en lui offrant la moitié de mon paquet de clopes… Bizarrement il ne me remercie que pour les clopes… il a capté que les fougasses sont de mauvaise qualité ? Dieu se serait-il déguisé en SDF pour me tester ? hmm…

- Bon courage et bonne chance…

- Merci pour tout…

En parcourant le chemin qui me sépare de la passerelle à mon appartement je me demande pourquoi je n’ai pas culpabilisé… pourquoi la situation de ce type, qui est somme toute assez triste et devrait susciter ma solidarité la plus sincère, ne génère pas de culpabilité ? Eh bien, parce que mon nid douillet je considère ne pas à en avoir honte… Parce que je me suis battue pour le faire, que je me bats pour le garder et que la culpabilité c’est bien dans les grandes occasions quand y a vraiment rien d’autre pour combler le vide de notre impuissance… Dans le cas présent, je ne pense pas avoir été impuissante… Lui seul peut agir pour lui… moi pas… et s’il ne peut rien pour lui, je pense sincèrement que je peux encore moins…


samedi 1 novembre 2008

ZibraFish



Découvrez Bruce Springsteen!


Le poisson zèbre, bien qu'actuellement en mort clinique sur son blogo mais paradoxalement très actif sportivement et autrement, vient d'être déclaré d'utilité publique par les chercheurs. En effet, ce petit être a et va complètement remplacer les animaux de laboratoire que l'on utilisait jusqu'alors... Bien sur, je ne parle pas de Zibra herself mais bien du poisson qu'elle a choisi pour illustrer son blogo...
Alors, pourquoi le zibra fish est-il aussi courtisé par les chercheurs?
Parce que quand il nait il est translucide ce qui permet aux chercheur de voir toutes ses connexions nerveuses et les tests qu'ils peuvent faire sur lui. Parce qu'il se reproduit à vitesse grand V et chose fort impressionnante il a un système immunitaire identique à celui de l'homme... Clo, si j'ai dit une ânerie, je sais que tu rectifieras :)

Donc, après avoir remporté quasiment tous les marathons du groupe Gauche Autrement, Clo est entrain de remporter un parie un peu fou, qu'elle a fait seule et bien avant tout le monde... celui de croire en Barak Obama, avant tout le monde...
Vendredi 24 octobre, nous avons eu droit, ceux qui sont venus, à une preuve s'il en fallait, mais surtout à une belle performance de maitrise d'un sujet... après avoir chacun leur tour exposé leurs connaissances respectives, en commençant par Patrick et les institutions US, Clo et les programmes des deux candidats puis enfin Dan et ses "petits" plus que seul un américain pouvait apporter, ils ont jonglé avec les questions diverses et variées, sans jamais se retrouver "up side down"...
Résultat, une soirée intéressante, instructive, conviviale en prémices de celle de mardi prochain...
Alors ceux qui n'étaient pas présents vendredi 24, vous n'avez plus d'excuses pour mardi !!
En attedant, et avec mon retard légendaire, voici les programmes que nous a développés Clo... (merci pour le fichier)
un clic sur les images les agrandit...