lundi 5 novembre 2007

Depardieu, le chanteur...

malheureux...
Belle prestation d'un Depardieu authentique et crédible dans la fragilité poussée aux limites de la césure et le sentiment... c'est très agréable...
En effet, dans ce "Quand j'étais chanteur" de Xavier Giannoli - Sept 2006, je suis agréablement scotchée par la performance d'un Depardiou magistral, malheureusement un peu occulté par le bémol du personnage de Cécile de France, qui tente de tout son charisme (et elle en a) de donner un peu de relief à ce personnage que je trouve bien mal traité au moment de l'écriture du scénar... un personnage très réduit et réducteur, faussement superficiel et véritablement soporifique...
Le tout donne un film qui se laisse voir, sans qu'il y ait de quoi vermifuger un abribus, loin s'en faut...
ce qui m'a gênée:
les lenteurs, lourdes agrémentées de pseudo spiritualité... ce n'était pas nécessaire... le film pouvait se contenter de rester simple... en apparence... pas la peine d'aller chercher à faire des montagnes russes avec du flan...
Je crois que ce qui m'a le plus dérangé, c'est cet état récurent de fragilité (excessive parfois) du personnage de Depardieu... On ne le voit pratiquement jamais en position de force, or, ça dans la réalité c'est faux, totalement faux, surtout face au sentiment... tout le monde, même le pire des ringards, rayonne à un moment ou un autre dans le regard d'une personne et on peut toujours être témoin de ce moment magique... là non... ce pauvre Depardiou est toujours à vif, à la limite de se puzzler... à tel point que j'ai cru que son personnage n'irait pas jusqu'au bout du film... c'est dommage d'être passé à coté de ça, je trouve... aimer c'est se fragiliser certes, mais aussi se fortifier et pas qu'un peu... Le seul moment où il prend un peu de relief, de couleurs, de texture c'est sur la chanson de Xof et là ça devient tout de suite intéressant... dommage que ce soit à ce moment là du film... ceux qui l'ont vu, s'en souviennent peut-être...

Il me semblait que ce film avait déjà fait l'objet d'une critique... après vérification c'est bien le cas, et elle se trouve ici... et en plus, pour le plaisir de chacun ce n'est pas du tout la même approche, ni le même ressenti que moi... que demande le peuple...?


NB: voilà, j'ai rattrapé mon "retard", donc plusieurs posts d'affilée à lire, là d'un coup... désolayyyy...

Bon et en tout petit pour ceux qui veulent vraiment tout lire, j'ai vu X-Men3... et... bah j'aime bien... voui, je sais là je pue le paté grave !!!!!! je sais... mais c'est plus fort que moi... j'adore cette série, que ce soit les films, la série TV ou la BD... on a tous nos défauts hein... :))

4 commentaires:

Claudio a dit…

J'ai lu cette critique puis vu le film puis relu la critique... faudrait que je revois le film.

Je retiens que ce personnage m'a un peu réconcilié avec Depardieu et que décidément on en fait un peu beaucoup avec Cécile de France qui ne m'impressionne jamais.(en plus elle me fait penser à Clémentine Autain et c'est pas un bon point.

Sijavéssu a dit…

haha Clodio, j'attends votre critique avec impatience...
Je suis d'acc avec vous, ce personnage réconcilie fermement avec Depardiou... je l'ai vraiment trouvé très bon dans ce rôle, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu ce genre de prestation chez lui... comme quoi, il a encore des ressources et p-ê de bonnes surprises... il est tout en extrême, ou tout nase ou tout bon...
Par contre la comparaison avec Clémentine Autain c'est une question de ressemblance physique surtout non?

Domik a dit…

Le simple fait que je me souvienne parfaitement du film (ce qui devient rare... même des films dont j'ai l'impression qu'ils me plaisent sur le moment, au bout de quelques jours je les ai complètement oubliés) est un signe : oui, je l'ai bien aimé (bon, moi en plus je suis plutôt fan de Depardieu de façon générale).

Et puis, je voudrais bien l'écrire comme toi en petit mais pas moyen, les X-men, j'ai rien contre !

Sijavéssu a dit…

Domik je viens enfin (après des heures de réflexion intense et... douloureuse...)
J'avais compris "je voudrais bien l'écrire en petit... mais pas moyen..." me suis dit, bah forcément, si c'est petit c'est pas moyen... et je comprenais keud à ta phrase... mais ça y est !! je peux donc reprendre une activité normale :))