samedi 26 juillet 2008

1- Olmèque d'où viens-tu?



Découvrez The Cranberries!


Les origines :
Du nahuatl qui signifie « gens du pays du caoutchouc » Ce nom définit un ensemble de sites, d'œuvres monumentales et de sculptures caractéristiques, un type de céramique et divers objets et ustensiles à caractères communs et bien sur de peuplade. A partir de ces données, les scientifiques ont défini une identité culturelle.

La culture olmèque demeure inconnue jusqu’à la deuxième moitié du XIXe siècle. Les spécialistes s’accordent pour fixer les débuts de l’olmécologie en 1862 avec la découverte fortuite de la première tête colossale à Hueyapan (Veracruz) par José María Melgar. On ne sait presque rien de la naissance et de la mise en place de la culture Olmèque, ils apparaissent durant l’étude de l'histoire de l'art en un peuple déjà constitué. Concernant l'économie, la religion, le social, le politique et le culturel ne sont souvent que des hypothèses qui sont avancées, par contre il s’avère certain que les Olmèques ont eu une certaine importance dans le développement de cette partie du globe. Ils semblent avoir apporté la planification urbaine, la proto-écriture (sous forme de pictogrammes-idéogrammes dès 1200 avant J.C. sur une vaste partie de la Méso-Amérique, en premier lieu sur les terres cuites, puis sur d’autres supports en particulier la pierre ainsi que le prouve la découverte d'un cylindre-sceau datant de 650 avant J.C.) l'utilisation du jade, etc. Ils seraient de fait, liés aux fondements même de la Méso-Amérique mais restent à ce jour encore méconnus du grand public.

Pour C. Magni spécialiste mondialement reconnue, le nom Olmèque est utilisé pour différents groupes ethniques, linguistiques et culturels qui ont occupé les régions du Tabasco et de Veracruz devenus des sites majeurs, ainsi qu'une vaste partie de la Méso-Amérique sur une époque qui s’étend de 1500 à 400/150 avant J. C. Leur présence est attestée à des niveaux d’occupation anciens sur la Côte du Golfe, dans le Bassin de Mexico et le long de la côte Pacifique dans les États du Guerrero, Oaxaca et Chiapas. Au-delà des frontières mexicaines, on recense des vestiges olmèques jusqu’au sud du Costa Rica. Aujourd'hui, dans cette zone la langue parlée est le Popoluca. Il faut noter que de nombreux amateurs d'histoire mystérieuse ont voulu attribuer à la civilisation Olmèque des origines diverses. Une littérature relativement importante existe à ce sujet.

Le peuple Olmèque vivait de manière très hiérarchisée. L’organisation sociale et l’économie présentent une stratification en classes. La supervision des tâches, indispensable à leurs entreprises, implique nécessairement une forte hiérarchisation de la société, en fonction d'une organisation politique et sociale. Ils créèrent de grands centres cérémoniels, intégrant sous leur tutelle des principaux groupes plusieurs villages et peuples voisins. Les dirigeants, les prêtres, les artistes, les artisans et peut-être aussi les marchands étaient au centre de ces masses humaines. Les dirigeants avaient le privilège de l'accès à la maîtrise des connaissances et l'exclusivité de certaines fonctions. Les familles d'élites s'affiliaient aux divinités et s'en proclamaient leurs descendants. L'architecture elle-même est le reflet de cette hiérarchie. On trouve des édifices publics et des bâtiments privés, de factures très variables, montrant bien ces privilèges tout comme des colliers, pendentifs, miroirs et autres parures ayant appartenu à ces dirigeants.

3 commentaires:

Florence a dit…

Pas très Olmèque, les Cranberries...

Sijavéssu a dit…

hmmm voui c'est vrai... mais en même temps trouve moi un morceau de cette époque, disponible sur le net, je prends :))

Florence a dit…

hi hi, euh, et si je la chantais moi-même ? Nan, chassons les nuages !