samedi 19 juillet 2008

Un darjeeling pisse dâne...



Il est des films qu'on veut impatiemment voir, persuadé de faire le plein de cet élixir pur de sensations que représente le 7ème art... et une fois, le film vu, c'est la pire des frustrations !! je déteste ce sentiment de vide après un film surestimé... c'est le cas de "A Bord Du Darjeeling" (Darjeeling Limited) !!
road movie indien en mode Lost in Translation totalement raté... trop trop déçue !! tellement ça m'a gavé que ça fait des semaines que je reporte le post...

A Bord Du Darjeeling de Wes Anderson (19 mars 2008)

L'histoire :
Trois frères qui ne se sont pas parlé depuis la mort de leur père décident de faire ensemble un grand voyage en train à travers l'Inde afin de renouer les liens d'autrefois. Pourtant, la "quête spirituelle" de Francis, Peter et Jack va vite dérailler, et ils se retrouvent seuls, perdus au milieu du désert avec onze valises, une imprimante, une machine à plastifier et beaucoup de comptes à régler avec la vie... Dans ce pays magique dont ils ignorent tout, c'est alors un autre voyage qui commence, riche en imprévus, une odyssée qu'aucun d'eux ne pouvait imaginer, une véritable aventure d'amitié et de fraternité...

ça fait envie nan franchement? eh beh je vous le déconseille, c'est un gros nanard !! à un point tel que même pas je prends la peine de décortiquer comme j'aime tant le faire... faut pas dec' non plus, faut quand même un iota de matière pour ça... AlleZ, au suivant !!

2 commentaires:

claudio a dit…

Bah moi, j'ai bien aimé ce film... au fil du film... quand j'ai compris qu'il fallait que je mettes mes lunettes légères, disons "bon public".
Et moi, les couleurs me font toujours craquer, toujours.

Sijavéssu a dit…

J'ai zappé le mode "bon public" mince !! Même sur l'Inde on voit pas grand chose... rien ne m'a fait rire, aucune situation drôle juste à sourire... pas de réflexion non plus, c'est vraiment un film hmm... sans prétention? non vraiment j'ai pas accroché... mais comme je l'ai dit dans le post, j'avais tellement surestimé ce film que la déception est forcément plus forte... Pas grave, j'en ai quelques uns en attente là, qui devraient vite me le faire oublier...