mercredi 4 juillet 2007

Je suis un homme...

C'est le titre du nouveau single de Zazie tiré de l'album Totem... Pas particulièrement fan de cet auteur - compositeur je crois - ce qui m'a attirée dans cette chanson c'est d'abord la mélodie... ça m'a fait penser au groupe Malicorne (voui je fais tjs des rapprochements avec d'autres artistes... ), j'essaye de trouver un titre des Malicorne disponible pour vous proposer la comparaison... là je ne parle que d'un point de vue mélodique hein... et encore, ce ne sont que des sensations qui peuvent ne pas être perçues de la même façon par chacun...
Ensuite, les paroles qui sont pas mal du tout, puis le clip...
Les paroles, elles parlent d'elles mêmes (quelle étrangeté) je les mets après le clip vidéo, là en dessous...
Le clip, c'est autre chose... réalisé par Ivan Attal, perso ça ne m'apporte pas grand chose, à part le film qu'il a fait avec Charlotte Gainsbourg je ne connais pas sa filmo...
Coté esthétique, il y a de magnifiques prises de vue tant originales que techniques... quasi documentaire...
Coté artistique, c'est très très recherché et bourré de symboles... on pourrait se contenter du clip sans rien dessus...
C'est la 2ème version, la 1ère, on la voit entrer dans la voiture d'un type qu'elle a arrêté pour écouter cette chanson... ça le fait beaucoup moins, mais bon chacun ses gouts aussi...

Alors, avant que l'on me taxe de féministe chienne de garde, je tiens à préciser que je ne vois absolument pas ce titre comme une ode à la femme... mais plutôt comme une dénonciation de l'Homme Humain dans son Histoire...

Le clip:





Les paroles:
Je suis un homme de Cro-Magnon
Je suis un singe ou un poisson
Sur la Terre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un seul puis des millions
Je suis un homme au coeur de lion
A la guerre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme plein d'ambition
Belle voiture et belle maison
Dans la chambre ou dans le salon
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je fais l'amour et la révolution
Je fais le tour de la question
J'avance, avance à reculons
Et je tourne en rond, je tourne en rond.

Tu vois, j'suis pas un homme,
Je suis le roi de l'illusion
Au fond, qu'on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons.

Je fais le monde à ma façon
Coulé dans l'or et le béton
Corps en cage, jeté en prison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Assis devant ma télévision
Je suis de l'homme, la négation
Pur produit de consommation
Oui, mon compte est bon
Mon compte est bon.

Tu vois, j' suis pas un homme,
Je suis le roi de l'illusion
Au fond, qu'on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons.

C'est moi, le maître du feu,
Le maître du jeu, le maître du monde
Et vois ce que j'en ai fait,
Une Terre glacée, une Terre brûlée,
La Terre des hommes que les hommes abandonnent.

Je suis un homme au pied du mur
Comme une erreur de la nature
Sur la Terre sans d'autres raisons
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme et je mesure
Toute l'horreur de ma nature
Pour ma peine, ma punition,
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je suis un homme et je mesure
Toute l'horreur de ma nature
Pour ma peine, ma punition,
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Moi je tourne en rond, je tourne en rond

9 commentaires:

claudio a dit…

Très sympa la chanson comme le clip. Et justement, a priori je n'aime ni l'une (zazie) ni l'autre (attal) que je tiens pour les représentants d'une génération qui s'est fait une spécialité d'enfoncer des portes ouvertes (la faim dans le monde, c'est mal - le sida c'est pas juste - la société de consommation c'est pas écolo - et le viol des petites filles de moins de 5 ans c'est dégueulasse) Heureusement qu'ils sont là pour nous alerter pacque sinon, nous, on aurait rien vu, vraiment trop aveugles.
Bon, donc, la chanson, quand même bien, voilà.
J'ajoute, histoire de faire bien vieux chnoque que je n'aime pas les tatouages et les gens qui font décontract à la télé en s'asseyant par terre et en ramenant la basket droite sur la cuisse gauche jeanée (ça veut dire qu'elle a un jean) Et pan sur le bec de Zazie. Je sais pas pourquoi je me suis lâché sur elle "là", comme on dit ici.

Sijavéssu a dit…

ah bah wi alors!! ça c'est du lâchage ou je ne m'y connais pas... ceci dit j'abonde... sur certains points (évidemment, ça ne serait pas drôle sinon hein...)
je ne pense pas que "ces" portes soient si ouvertes que ça... et je ne pense pas non plus que ce soit de l'information mais plutôt de la rébellion... il faut bien que des gens s'insurgent pour que le monde avance, car si on ne comptait que sur ceux qui "savent" mais ne bougent pas, bah on serait dedans...
les tatouages et jambes « jeanée » (mdr le néologisme) mo m'en tamponne... chacun son trip hein...

Dominique a dit…

Jolie mélodie (je ne connaissais pas) et clip sympa.

Heu... Claudiogène, je crois que je suis aussi un peu "vieux chnoque"

Patrick Mottard a dit…

Le roi des portes ouvertes c'est Bénabar...tout le contraire du blog de Métélu!

Sijavéssu a dit…

Ah beh ça me fait plaisir que ça vous plaise... Clodio qui apprecie bouhh je n'en n'attendais pas tant !! gnark gnark
C'est vrai c'est Bénabar, il le dit lui même...

Callem a dit…

l’auteur(e) a une plume magnifique et une analyse idéaliste, la chanteuse (ou l’auteur de la chanson) une vision manichéenne de la réalité.

La démocratie est le pire des systèmes à l’exception des autres (et voyons ce que fait encore comme désastre l’expérience du socialisme dit démocratique)

La société de consommation est source d’inégalité, l’absence de fonctionnement de notre (mauvais) modèle de Société donne des résultats que nous envient les pays pas encore contaminés (oui la planète est poluée mais l’espérance de vie chez nous et chez eux : du pareil au double.)

Vous avez un modèle clé en main à nous proposer ?

Allez continuer à nous enchanter et diffuser votre blog il est plein d’espoir.

Clotilde a dit…

Salut,
moi elle ne m'a rien fait la zazie, elle a une bonne tête, mon fils adore "les trains qui déraillent", je dois m'asseoir à peu près comme elle, mais je suis quand même déçue déçue par beaucoup de cette "génération"...j'aime bien qu'on dénonce les choses moches et injustes, c'est absolument nécessaire, mais ce que j'aimerais, venant d'artistes, c'est aussi autre chose, de l'originalité, des idées, de la création et pas simplement une contestation dans laquelle les "protest singers" des années 60 et 70, ou même les punks (!), excellaient autrement que leurs descendants.
Voilà pourquoi j'ai tant aimé et aime toujours des artistes qualifiés d'expérimentaux, de Pink Floyd à Peter Gabriel première période, voilà pourquoi j'aime des groupes aussi bizarrement musicaux et paroliers que les Têtes Raides, bref, des gens qui expérimentent, qui ne s'excitent pas sur le banal (qui serait, paraît-il source de sagesse, ben voyons c'est tellement facile), des gens qui prennent des risques, parce que sinon, mon petit neveu prend sa guitare et puis c'est bon. Au boulot Zazie.

Clotilde a dit…

mais bon c'est sûr que Pete Gab a vachement plus vendu lorsqu'il a fait de la daube....

Sijavéssu a dit…

Suis d'ac avec toi Clo, juste une précision... Je trouve que c'est bien des "Zazie", c'est de la chanson populaire donc accessible et surtout consommée sans modération par un large spectre... honnêtement les Têtes Raides ont moins de succès, d'un point de vue populaire on est bien ok hein... si certains chanteurs (artistes osons ) bien commerciaux peuvent faire passer quelques messages, je trouve que ça le fait quoi...
Pis bon une chanson aussi ça peut juste s'écouter, comme ça parce que c'est beau (ou pas) mais que ça plait...