lundi 1 octobre 2007

La fuite… oups… suite


Afin de tenter de mettre fin à cette guerre fratricide, Un combat de gladiateurs a été organisé par La Fée Des Dupaihesses, oratrice du «Haut Commandement des Grandes Valeurs Familiales » pour départager les deux princes et inciter une réunification du peuple, toujours mécontent, ainsi que leurs partisans respectifs. Ceci, afin de recentrer les priorités, les vrais combats et lutter contre les « véritables » ennemis communs de la famille, à savoir Paypa le Long, Mamech Failadif ou son cousin Morn Plèneu (on ne sait pas trop trop encore lequel va se décider à céder la place à l’autre), Khakath Oèss aussi surnommé KKO (rien à voir avec KKB, je tiens à le préciser… si si j’y tiens…), tous issus de la même famille PMU (petit monde d’usurpateurs)… ainsi que quelques autres concurrents au siège de vizir, mais si insignifiants que le peuple n’a su en donner leur nom…

Revenons donc à notre combat… il se compose de plusieurs épreuves tant physiques, savoir courir très vite et très longtemps (on peut même parler d’endurance, de marathon dans le cas présent) après les habitants pour les encourager à voter pour soi… ça s’appelle « faire du terrain »… dans ce domaine, le Prince Péhèm parait avoir une longueur d’avance d’après la population qui semble le croiser plus souvent que le Prince KKB… je précise, qu’il est strictement interdit d’attraper les gens et de les forcer de quelques manières que ce soient, ça c’est disqualification immédiate hein… nan faut pas exagérer non plus hé…

Ensuite, il y a l’adresse et depuis que le lancer de nain est interdit, bah faut avouer que la chose est devenue fort ardue… les candidats doivent utiliser les moyens à leur disposition… Pour KKB, c’est le Coin des Règlements ou CR (une fois encore, pas d’amalgame svp, rien à voir avec le Petit Coin dont je parlerai peut-être plus tard, mais pas sûr du tout ça…), organisme qui permet d’attribuer des fonds aux petites structures communales, alors que pour Péhèm c’est la Cour des Gabelles ou CG, organisme à plus large spectre d’action, qui fonctionne un peu comme l’ancienne taxe sur le sel… Et puis le Conseil des Miracles où toutes les affaires de la ville sont traitées dans un souci de collectif… Comme son nom l’indique on y assiste régulièrement, pour ne pas dire toujours, à d’agréables mais aussi d’étranges miracles… tout dépend de quel coté du miracle on se trouve…

Ainsi, pour l’adresse, KKB a un fort avantage sur Péhèm, car il a de nombreux soutiens au Coin des Règlements… en effet, le CR (vous savez ce que c’est à présent) se compose de personnalités de toutes les familles du royaume, au moyen d’élections (voui encore…), et lors du dernier vote, la grande lignée Dupaihesses s’est vue remporter la majorité des sièges, un peu comme chez nos voisins Gibis avec leurs Tories& Labours… ce n’est pas le cas de Péhèm qui lui au CM et au CG (toujours sur les mêmes modes de constitution) n’a que quelques potos (terme désignant des partisans élus) à ses cotés…

Après, viennent les épreuves morales, qui se résument en un seul concept, « ne rien avoir à se reprocher… » Le jeu se déroule ainsi, en une sorte d’« action ou vérité ? »: j’affirme une authenticité, si j’ai raison, tu dois l’avouer (vérité) ou la refuser mais dans ce cas le prouver (action)

KKB est fort offensif en matière d’attaque mais Péhèm s’avère l’être plus encore en prouvant systématiquement sa moralité irréprochable…

S’enchainent alors les épreuves intellectuelles, qui à vrai dire ne sont pas tout à fait des épreuves… les candidats doivent par tous les moyens mis à leur disposition faire savoir leurs objectifs aux habitants… le moyen le plus couramment utilisé est un énorme bloc de marbre sur lequel chacun écrit chaque jour ce qu’il pense être judicieux de faire savoir au peuple… on appelle aussi ce bloc (en granite des fois) un blogo… le peuple peut, s’il le souhaite y déposer ses appréciations… Là, les deux Princes sont au coude à coude…

Enfin, restent la ou les stratégies qui permettent aux combattants d’attirer les partisans… KKB envoie des billets en mode cyclique à toute la population pour tenter de la rallier à sa cause, pendant que Péhèm ne dit rien mais cherche à savoir ce qu’il pourrait faire de façon concrète pour ces mêmes citoyens…

Les résultats de ce combat viennent de tomber !! Et pour l’un de nos deux Princes, l’interprétation qui en découle tout naturellement doit (devrait en tous cas) être fort douloureuse… en effet, le Prince KKB n’a recueilli que 12% des votes des partisans… triste jour pour le Prince KKB… c’est peu… très peu… surtout face à un adversaire fort silencieux… il va donc sans dire que le peuple a posé son véto… il veut voir le Prince Péhèm affronter et surement vaincre les ennemis de la famille, et pourquoi pas, accéder au trône de Vizir…

Le Prince KKB va-t-il enfin revenir à la raison et apporter son soutien plein et entier à son frère de lait ? Nombreux sont ceux qui pensent qu’il y a peu de chance pour cela, mais ce ne sont que des conjectures après tout, seuls les actes comptent n’est-ce pas ?

Le fait est qu’à l’heure actuelle, nous ne savons toujours pas le nom de tous les prétendants au trône, appelé usuellement « méri » qui verra le sacre du prochain vizir… et l’impartialité qui me caractérise (vous le savez à présent hein…) m’interdit de faire la moindre ambigüité, le moindre pronostic sur la suite des événements, qu’une fois encore l’Histoire et elle seule nous contera… et que je vous rapporterai fidèlement

Amnélétousse,
Grande Gardienne de l’Histoire

Erratum !!

Une erreur s’est insidieusement glissée dans ma retranscription de l’Histoire de Niswanimoi (pendant que j’y suis, autre précision, Nimoi n’a aucun lien avec Nimue la Magicienne, personnage de la légende d’Arthur hein… non non aucun…)

En fait, la famille ennemie de nos deux princes n’est pas PMU comme je l’ai annoncé (le PMU étant un club fort connu et très apprécié des habitants du pays et peut-être, est-ce son fonctionnement interne qui m’a détournée d’une fidèle retranscription, alors au temps pour moi, je rectifie immédiatement… donc, Paypa, Mamech, Morn et Khakath appartiennent à la lignée des MUP, diminutif de Muppet’s, du nom du fondateur de la dynastie… Grâce me soit faite pour cette terrible erreur…

5 commentaires:

Claudio a dit…

Ah ça valait la peine d'attendre. Que dire sans me répéter ? Ce talent-là rend jaloux, na !
J'ai des douleurs abdominales tellement j'en ris. Magnifique... la suite, vite et pourquoi pas de la prémonition.

Sijavéssu a dit…

Merci Clodio, ça me fait toujours très très plaisir :))

Merci sincère aussi Xina, Joyele, Ange, Lulu, Henry, Dario et Djo, Domik et Péhèm, pour leur très grande patience face à mes sempiternelles (lire béotiennes en fait) questions, auxquelles ils répondent toujours avec beaucoup de soin, d'exactitude et d'impartialité, afin que vive l'Histoire... sans vos interventions, ce conte n'existerait pas, sachez le...
nb: ça fait pas un peu oscarisée là? si hein...? héhé...

Dominique a dit…

ça fait surtout césarisée... aux Oscars, ils en font moins ! Je rigole...

D'ailleurs je rigole vraiment beaucoup : à chaque fois que je relis, je trouve un nouveau petit truc qui m'avait échappé.

Allez, en avant, la fuite... Oups !

Georges a L'ouest a dit…

Il faut absolument que tu rencontres un éditeur. A quand une bd avec mes chats ????

Sijavéssu a dit…

c'est gentil Jorge Of The Jungle, mais tu sais c'est un texte très ciblé... un éditeur, ça ne l'interesserait pas...
La BD t'ai dit ok... dès qu'on a le temps ce qui n'est pas pour de suite... mais c'est ok, avec plaisir... :))