vendredi 7 mars 2008

Inutile et dangereux...




"Votez utile"!! C'est le nouveau leitmotiv municipal à quelques jours du 1er tour des municipales... décidément, faire campagne de manière citoyenne, honnête, clean et respectueuse n'est pas légion pour certains...
2 choses!
- s'il faut voter utile, alors autant le dire, Votez Mottard... parce que le "reste" est tout ce que l'on voudra sauf utile...
- on nous assène des sondages venus tout droit de l'imagination du vortex, attestant que untel sera plus fort que untel... si c'était si évident, pourquoi nous bassiner l'encéphale avec des formules psalmodiées et spasmodiques sur le pseudo vote utile... Utile? à qui?

explication...
La règle est simple.
1) Chaque liste qui fait plus de 10 % des voix est qualifiable pour le deuxième tour. Ainsi, le FN sera au second tour s'il fait 10 % et n'ysera pas s'il fait moins de 10 %. Qu'il y ait une, deux ou dix listes de gauche ne change rien. Le raisonnement est le même par rapport aux listes de droite.
2) Chaque liste ayant plus de 5 % des voix peut fusionner avec une autre. A gauche, l'union est donc possible dans tous les cas de figure sur la base de la volonté des électeurs. Exemple : la liste de gauche A fait 20 % et la liste de gauche B 10 %, elles fusionnent en faisant une liste où il y aura 2/3 de A et 1/3 de B.
3) Les listes faisant moins de 5 % sont éliminées. Il s'agit de 5 % des VOTANTS : c'est-à-dire qu'il y aura toujours une liste de gauche au second tour.

Nulle trace d'exigence d'un quelconque vote utile dans tout cela.
En 2001, la liste "Nice Plurielle" de Patrick Mottard faisait 28,5 % au premier tour, l'autre liste de gauche (Ciccolini, aujourd'hui sur la liste officielle) avait fait 4,5 %. Au second tour, 41 % grâce à un discours très ouvert sur la société civile.

Entre temps, mine de rien... 7 ans passés au service des niçois, à se battre pour leurs intérêts, leur bien-être, leur patrimoine... ce n'est tout de même pas rien... ça c'est UTILE !!!

2 commentaires:

SOFRES a dit…

Le vote utile, c'est l'apanage du conservatisme à court d'arguments pour user d'autre chose ... conservatisme, au sens de l'attitude générale de vouloir conserver le pouvoir. Une vérité pratique de droite comme de gauche, s'entend.

Ceci me rappelle le vote du 5 mai 2002, lorsqu'il s'est agi de voter pour le grand avec la pinge à linges au nez ... grande poilade sur des airs de France en danger de mort ... qu'elle avait bon dos, la Marianne soutenue comme un seul Homme par la cohorte de vedettes de show-bizz tout cocardiers et tout d'un coup fiers de leur hymne national, ce truculent jour du 1er mai où l'on n'a pas chômé pour mettre les petits acteurs dans les grandes causes.
J'avais voté Chirac, ce second tour de 2002, "convaincu" par des amis la veille au soir et par un calcul statistique alambiqué: "si tu le monde pense comme toi, tout le monde votera blanc et les frontistes se retrouveront en tête avec 25-30% des voix". Pas si sûr, mais tout de même ...
2 raisons de choisir le moins pire, ce jour-là:
- un impératif catégorique qui veut que l'on agisse de telle sorte que la règle de mon action soit celle de tous (if any);
- la nullité du vote blanc, ce qui reporte tous les pourcentages du suffrage final pour les deux candidats en lice.

Quand le calcul et les statistiques concernent le choix du vote plus que les sondages (double sens) de l'opinion publique (à quand la connaissance publique) ... les pinces à linge sont en plein boom.

Si le vote blanc m'était compté ...

F&H

marion a dit…

hey merci pour ton conseil de livre, je vais m'y mettre!
bon vote :)
Bisous