dimanche 24 février 2008

Closer...

D'Anathema, en attendant que je mette en ligne Estranged d'After Forever qui n'est en version live bien crade sur le tube...
Désolée, je la joue version rapide et light, je ferrai mieux une autre fois... l'intro est assez longue, mais je pense que ce morceau devrait plus te plaire... je pense, mais s'il faut suis à coté de la plaque :) Ceci dit, je m'en tamponne un chouia, moi j'adore sévère ce morceau...


1 commentaire:

Kartoffel a dit…

Notre petit jeu de dialectique frivole va peut-être en prendre un coup, mais j'ai totalement accroché à ce morceau d'Anathema (bénis soient-ils, malgré tout) et du début à la fin.
Enfin du lyrisme mélancolique où les voix de cro-magnons ridicules laissent la place à des voix électroniques pas moins pleines de douceur. Comme un appel au loin, très loin et qui me rappelle les effets soniques du plus Américain des groupes de pop électro français: Air. Tu connais, je suppose, et ça en vaut la peine.

Tu vois, quand tu veux! Moins de caricature "feu vs. glace", plus de sonorités intimes et plaintives (j'insiste) qui ne jouent pas la corde sensible mais la produisent, tout simplement.
Ce fut "beau", à mon goût.

A moi: je te propose de retourner vers de plus anciens billets de mon blog pour y retrouver "We Stand Alone", de Covenant (cf. "Ni dédit, ni à dire", du 5 janvier). Davantage électronique, voire techno, et surtout plus rythmique. A toi de juger; encore un de ces hymnes impersonnels qui me donnent une de ces Kartoffeln bénies.

Merci pour cette plage, je vais y planter mon parasol et ce plus d'une fois!
F&H