samedi 16 février 2008

La règle de l'exception

"Il portait des culottes et des bottes de moto, un blouson de cuir avec un aigle sur le dos..."
Ces deux là étaient faits pour se croiser! Mottard et motard, "born to be wild" !! on comprend la dissidence si besoin en était encore... Leurs libertés ils ne les veulent pas dans ce qu'ils ont mais sont et font... subtiles nuances n'est-il pas? (merci Schangels, born to be wild u2)
La terreur, dans la région, à présent c'est de son fauteuil roulant (après un accident de moto) que Christophe Mazza, 42 ans, la fait régner... et non seulement on espère qu'il va continuer mais qu'en plus il imposera un dictat de justice, d'égalité en matière d'accessibilité et d'application des lois concernant les personnes handicapées... dans un premier temps... Les jeux paralympiques de solidarité, c'est comme la fashion street et le street foot, ça se joue dans la rue, en freestyle mais dans les règles...

Un peu plus sur Xof...
Victime d'un accident de moto en 1985 alors qu'il est en première année à la fac de droit, il reprend ses études plus tard en faisant une formation "conception et réalisation audiovisuelle" à l'ESRA...
Représentant de l'HPE (purée Xof t'avais raison tu écris trop mal !!!!) en commissions d'accessibilité sur plusieurs sites du département et en commission préfectorale, c'est aussi un militant qui, de son univers d'obstacles et de perpétuelle adaptation, apporte une vision positive, fraiche toujours souriante mais intransigeante aux valeurs de solidarité... Il soutient Patrick Mottard et inversement...



Les propositions Vivre Ensemble Autrement

8 commentaires:

schangels a dit…

Le sauvageon modéré conservateur que je semble être reste assez imperméable à tous tes films, Sijavéssu, tu dois t'en douter: Nice n'est pas ma ville, et ses problèmes de voirie ne sont pas mon premier souci. Mais ses thèmes dépassent les frontière de ta ville; preuve à l'appui dans ce qui suit, en termes d'étiquettes politiques très décollantes ...

Je me sens donc un tant soit peu (mais bien) concerné par tes tracts numériques, pour la raison qu'un dissident du même accabit a tenté de sévir dans ma ville chérie de Metz: Daniel Delrez, un avocat militant qui a démissionné du PS et adhéré à la cause d'un petit parti presque anonyme: la Gauche Républicaine (trop cocardière et enferrée dans ses abstractions jacobines, à mon goût; mais j'apprécie les efforts théoriques du gaillard, quoi qu'il en soit) ... un journaliste du coin avait soutenu sa cause anti-Rausch (le maire de Metz depuis 5 mandats; une institution dans son genre)et consacré un documentaire à la politique messine (passé sur Canal+ il y a quelques années): Denis Robert, journaliste sulfureux implicitement viré de Libération et qui avait été "ennuyé" par le fisc après plusieurs articles sur Clearstream et les sociétés offshores luxembourgeois synonyme de sousous blanchis. Pour des infos sur l'investiguant introgué, voir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Robert
Delrez n'a jamais fait beaucoup de voix et retient surtout l'attention pour son idéalisme et ses combats d'avance perdus. Mais pourquoi faire de la politique, si ce n'est pour éviter la résignation et le train-train d'un quotidien de notables? N'empêche, je reste perplexed devant tous ces efforts et ces budgets dépensés à fonds quasiment perdus d'avance. Mottard et Delrez: même combat, aussi noble que difficile voire insurmontable.
Si Metz apparaît comme une ville de notables ronronnante à certains égards (mais pas d'autres, je précise), elle est néanmoins magnifique et loin de moi l'idée de contester le moindre mérite de son maire pour l'embellissement de la ville et le dynamisme de son commerce. Il y a à redire sur pas mal d'affaires de connivences immobilières (emplois douteux à l'OPAC local, entre autres), mais l'opposition socialiste du coin ne semble pas très crédible dans le même temps ... elle pourra sans doute profiter dans un mois du vent anti-sarkozyste qui souffle ces derniers temps. Je reste perplexe, de nouveau, par tous ces bons sentiments dont l'enfer est souvent pavé: suffit-il d'accorder aux électeurs leur désir d'aller au ciel ... (dixit Malraux bis) ... environnement, assistance sociale: le créneau du socialiste local Dominique Gros. Portes ouvertes qu'il défonce allègrement, histoire de marquer enfin son nom sur les plaques de la ville?

La dissidence a cela de bon qu'elle sent la sincérité à plein nez et assume les conséquences de son isolement ... en pure perte? La frontière entre idéalisme et pragmatisme peut être franchir, à condition d'en mesurer les conséquences, encore une fois.
A toi de me montrer qu'il ne suffit pas d'être jeune pour comprendre la dissidence et soutenir ses mérites. Peut-on être encore dissident à 40 ans? Il faut croire, monsieur Mottard! Mais dans quel but, selon quelle motivation, et avec quels espoirs?

Message de la part d'un simple électeur qui n'a rien de très sauvage, chère Sivajéssu: je ressemble plus au toutou qui cherche encore et toujours sa laisse (si laisse il y a). Mate encore mon ancien billet avec Vitalic en guise de fond musical ("Poney Part Part 1), tu y trouveras mon hymne personnel. Mais pardon, voilà que je pollue mon billet de notes qui n'ont rien à y faire ... bises conniventes venues de l'Est (où ça caille vivement, actuellement)

Ton (qui ne sait décidément pas faire court),
schangels

schangels a dit…

Je reviens, j'en profite: que pense M. Mottard (a.k.a. Jack Nice-olson?) de la dernière trouvaille de notre Président, concernant la Shoah et sa décision de "parrainer" chaque enfant juif mort sous Vichy par un gamin d'école primaire? J'ai déjà dit ce que je pensais de ce devoir pathogène dans un de mes billets précédents ("Souviens-toi, c'est un ordre"). Et vous (deux, tout au moins)?
Fraternité messino-niçoise,
F&H

schangels a dit…

(Pardon si ce message n'a plus grand rapport avec le pb de la mobilité urbaine des handicapés niçois; maisje me permets de faire d'une pierre trois coups, pour l'occasion ...)

Dernier passage, pas le moindre je pense: le philosophe Alain Badiou vient de sortir un ouvrage sur notre Président et, plus que sa personne, sur ce qu'il incarne en termes de pathocratie et d'hypermédiatisation d'idées longues à infuser.
La référence: "De quoi Sarkozy est-il le nom?"

http://www.editions-lignes.com/public/livre.php?motsClefs=9782355260032

Truffé d'autres réflexions sur le piège à con des élections, le rôle du communisme au XXIe siècle et son identité théorique ... un bain d'abstractions quoique matiné de partis pris? Badiou me semble trop intelligent pour tomber dans les grosses ficelles faciles et inutiles; vais m'empresser d'acheter ce petit fascicule pas trop cher pour la lourde peine qu'il ... incarne.
Un futur billet pour ma pomme, une fois le produit ingéré et digéré autant que pourra le fera ma caboche
En attendant, voir aussi un commentaire de ce livre par le chroniqueur numérique Evariste:
http://www.millebabords.org/spip.php?article7675
Une interview au sein de l'informateur en ligne Respublica, journal lié à la Gauche Républicaine de ... Daniel Delrez (voir mon commentaire doublement précédent). Comme quoi le toutou qui cherche sa lailaisse retombe souvent sur ses papattes.
B-!
schangels,(rubis sur l')ongle incarné

Sijavéssu a dit…

Boudiou Schangels ça c'est pas du com de Mickey hein !!
Purée t'en as tellement mis que je sais plus où j'habite... Bon, alors, reprenons, lentement... je vais répondre à ce que ma lecture sélective a repéré okay?
Je ne pense pas que Mottard soit un combat perdu d'avance, ceci dit je l'aurais soutenu le cas échéant ne serait-ce que pour les valeurs qu'il défend...
2 choses dans mon ordre de préférence:
- défendre les valeurs auxquelles on croit, en y mettant un prix que l'on définit (moral pas forcément financier entendons nous bien, en plus faut faire gaffe le web a des yeux et des oreilles malveillantes, je ne voudrai pas que mes propos soient répétés, amplifiés puis déformés...)
- croire en un projet réalisable ou pas, viable ou pas...
le premier point ne fait pas de doute pour moi... pas besoin d'une armée de moutons qu'ils soient militants (naïfs ou pas), dans la démarche ce qui me convient c'est l'idéal... mon idéal en la matière c'est de penser que les choses peuvent évoluer voire changer radicalement... why not... c'est de faire en sorte, par mon adhésion (morale, physique, contributive tout ce que tu veux... enfin presque...) que des idées qui te sont chères, des valeurs qui te sont fondamentales soient mises en application sur un mode qui te convient... putain je trouve que je parle comme une politiko... Schangels tu déconne !!!!!! en simple, même si je sais que tu as compris c'est pour moi que je la refais, c'est le fait de vouloir un minimum d'égalité, un minimum de solidarité, que ce concept cesse d'en être un pour devenir un art de vivre... très idéaliste... et pourtant très faisable... et on y viendra, là dessus je pense que les mentalités changeront...
donc, si le PS était un parti digne de représenter ces valeurs, no pb, j'adhère, j'apporte ma contribution... seulement, là c'est dreamland, on t'impose un dictat injustifiable et injustifié, donc je suis pas ok...
après le projet réalisable ou pas... c'est pas une fin en soi et surtout quel est le projet? une fois encore il y a l'idéal et la réalité... mon idéal c'est de voir mon candidat maire afin qu'il puisse mettre en application toutes les idées de changement qu'il prévoit... la réalité, c'est qu'il sera surement conseiller municipal avec plusieurs autres membres de la liste, et le but du jeu c'est qu'ils soient le plus nombreux possible pour faire une opposition digne de ce nom... c'est que ça fait 12 ans quand même qu'il leur pourrit les plans de j'arnaque à la majorité... donc, tu vois pas si perdu que ça le truc...
par ailleurs, lors des dernières élections il effleure la cahute de vizir de quelques loukoums seulement... 3500... (merci la division de la gauche déjà à l'époque), donc une fois encore pas si perdue la cause mottardienne...
ce type, a selon moi plusieurs cordes à son arc... sans idéalisme ou fanatisme forcené, n'exagérons rien... objectivité inclue dans le package, ça donne: une conviction réelle et sincère qui donne le poids de sa persuasion, le choc de ses arguments...
un réel intérêt du citoyen, il me fait penser à Philippe Le Bel qui avait la réputation de se promener dans les rues de la cité pour en prendre le pouls... lui pareil... pas besoin d'être en campagne pour le voir déambuler en ville... y a pas à dire, la proximité au quotidien, c'est pas dans un cours de com ou de marketing que tu le trouveras...
J'vais te send un book qui te permettra de mieux capter "la chose"...
Bref, je fais pas de politique mon pti macaron (noisette pliz), j'ai juste envie d'apporter mon soutien (et crois moi suis vraiment mais alors vraiment le maillon faible mais chut...) à une personne en laquelle je crois... désolée pour toi si t'as pas ça à Nancy... mouhahaha... j'deconne...

Sijavéssu a dit…

Bon par contre, je vis très mal que tu ne sois pas plus réceptif à mes images... ça va pas du tout ça !! explique moi un peu comment on peut être aussi proche de la zik que tu l'es (purée j'ai toujours ce post pour toi en attente... c'est la faute à Mottard encore !!) et si peu de l'image... pour moi c'est quasi indissociable !!
je sais bien que le sujet est un chouia abstrait et pas des masses jouissif mais quand même, m'enfin, les images !!
Alors à l'avenir t'es mignon, tu flatte mon ego (sic St Valentin mdrrrr), tu me dis que tu te pâmes devant mes films Machoman2lamorkitu okayyy?
à la vérité, j'ai jamais mis de film en ligne avant ceux là, bon exercice, c'est qu'il ne faut pas faire n'importe quoi n'importe comment, même si Claudio reste persuadé que je me lâche, il n'a pas idée à quel point je me freine, parce que si je me lâchais, resterait plus grand chose de politique à la fin... et en même temps, tenter d'avoir un chouia de créativité pour rendre le truc un peu moins austère quoi...
selon moi il y a deux façon de faire passer un msg, le rire ou les larmes... suis pas certaine que la politique par les larmes ça l'fasse...

en tous cas merci d'être passé par ici, j'vais faire un tour sur le tien, j'ai vaguement vu que tu as tenté de ménager la chèvre et le chou... hmmm je sais pas trop lequel des 2 j'aime le moins... j'te préfère de mauvaise humeur en killeur de Cali... hé hé...

Je sais que ça caille chez toi, entre Carolo et Nancy y a jamais que quelques degrés d'écart... sauf qu'ils sont dans le négatif... une paille quoi...
alors, satisfait? heureux? mdrrr
mon tombeur de feuille... (j't'ai dit jkiffe trop cette phrase !!)

Dominique a dit…

Je voulais mettre un petit truc sympa après avoir enfin pu jeter un oeil sur tes films, mais je tombe en plein débat...

Bonne continuation ! Et ne lâche rien (j'ai assez peu de doutes sur ce point...).

schangels a dit…

Chère feuille vivace (tendance pinède par temps de canicule):

Ce n'est pas que je sois indifférent à toute image, mais plutôt à tes films militants sur Brice-City ... ton combat n'est pas le mien, voilà tout, donc les reportages locaux sur ta localité n'ont pas de quoi me rendre loquace.
Je laisse à Dominique (cf. commentaire précédent) le soin de s'introduire maintenant entre deux billets toujours trop longs de ma part, et m'en retourne à des affaires bien plus abstraites de préparation d'article commun ...
... avec mon c@m@r@de Alessio Moretti, qui gagne d'autant plus à être connu pour ses tergiversations conceptuelles qu'il est ... NICOIS! N'hésitez pas à passer sur la page personnelle du plus Franco-Italien des lecteurs de Badiou, mesdemoiselles (et messieurs, à la rigueur). Son adresse est sur mes "blogs préférés".

Mais j'en ai déjà trop dit. Je file, tel le mégot de cigarette emporté par un mistral sur une feuille trop vivace pour ne pas s'embraser à la moindre étincelle. non-MDR (comme vous dites)

F&H
schangels

Sijavéssu a dit…

Ouais, c'est clair j'allais dire pareil Doms, n'hésite pas m'enfin... qui mieux que toi peut intervenir dans cette discussion? on se le demande hein...

Schangels, ce ne sont pas des films militants... d'abord... ce sont des docu-fiction-réality (sans le show) vois tu... et puis tu pourrais trouver que le montage est bon, que les zik sont bien adaptées, que ça donne envie de venir à Nice !!!!!! mais bon, avoue qu'en fait tu es insensible à l'image en général... aller avoue !!
Bon, j'te taquine... figure toi que j'ai déjà cherché tes blogs préférés je ne les ai pas trouvés... donc si tu peux me mettre un lien direct (comment ça feignasse?) en bal perso ça serait génial...