mardi 20 mai 2008

Dans la famille inconnus...


free music


... au bataillon, je voudrais un italien et un philippin... bonne pioche !!

Gamorra de Matteo Garrone (Italie)
Je ne connais pas ce réal, je ne pourrai donc pas m'appesantir sur son parcours... Quand j'ai vu le titre de son film j'ai bêtement pensé à Gomorrhe et non à la Camorra... Comme quoi hein...

L'histoire
Pouvoir, argent et sang : ce sont les valeurs auxquelles sont confrontées quotidiennement les résidents de la région de Naples. Ils ont difficilement le choix et beaucoup sont obligés d'obéir aux règles du système de la Camorra. Seuls quelques uns peuvent penser mener une vie "normale". Ce sont des histoires qui s'entrecroisent dans un contexte violent, cruel, un monde apparemment imaginaire... Il y a le jeune Toto qui rêve de grandir et d'intégrer une des bandes. Il y a Don Ciro, de plus en plus écœuré, effrayé par ce qu'il voit. Marco et Ciro, qui n'ayant pas conscience de leurs actes, jouent aux durs et mettent leurs vies en péril sans réfléchir. Roberto, le candide, et Franco, le pourri, qui font des affaires dans toute l'Italie.

Serbis - Brillante Mendoza (Philippines)
Actuellement à l'affiche avec un autre film "John John"... Là aussi je ne le connais pas et quand j'ai vu passer son film actuellement en salle je ne l'ai pas relevé... Là aussi quand j'ai vu le titre j'ai pensé "film sur l'actu des pays de l'Est..."

L'histoire
Au cœur d’Angeles, aux Philippines, la famille Pineda a élu domicile dans un vieux cinéma qu’elle exploite et qui projette des films érotiques des années 70. Alors que tous les personnages vaquent à leurs occupations quotidiennes, on découvre peu à peu leurs penchants, et les difficultés auxquelles ils se heurtent, qu’elles soient d’ordre relationnel, économique ou sexuel. En prise avec leurs démons intérieurs, tous les membres de cette famille ferment les yeux sur le business qui fleurit au sein même du cinéma : celui de la prostitution...


bon je l'ai faite version ultra soft oggi, je sais... mais je me rattraperai demain... et puis en même temps c'est beaucoup moins facile de parler de réal dont on ne sait rien ou quasiment...

2 commentaires:

Dominique a dit…

Et rien sur les frères Dardenne ? "Le silence de Lorna" est mon meilleur film du festival à ce jour.

Un autre excellent aujourd'hui : "Delta", le film hongrois de Kornél Mundruczo.

Je te laisse cogiter tout ça...

Sijavéssu a dit…

Tsss Doms, m'enfin !!
C'est justement parce que j'ai beaucoup de choses à dire sur ces 2 frères là que je le fais pas ce soir... je me bats avec un rapport (un autre) et c'est encore lui qui gagne vois tu...
ça ne m'étonne pas que tu aies aimé Delta !! Mundruczo a un petit coté Pasolini qui ne doit pas te déplaire...